Page 38 sur 42 PremièrePremière ... 283637383940 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 926 à 950 sur 1032

Discussion: Équipes de France U16 / U17 / U19 / U20

  1. #926
    Breizhgone Avatar de Rem56
    Date d'inscription
    octobre 2004
    Localisation
    quelque part par là...
    Messages
    70 407

    Par défaut

    Foot Coupe du Monde (Femmes) U20
    La France arrache le nul face au Ghana (2-2) et devra gagner son dernier match pour rêver des quarts

    Le 17/11/2016 à 09:35:00 | Mis à jour le 17/11/2016 à 12:53:42

    L'équipe de France a obtenu un deuxième match nul in extremis face au Ghana (2-2) et doit maintenant battre la Nouvelle-Zélande pour espérer passer les poules.


    Clara Mateo a égalisé à la dernière seconde. (Sportsfile/D.R)

    Après son match nul inaugural contre les Etats-Unis (0-0), la France a de nouveau partagé les points avec le Ghana (2-2), jeudi en phase de groupes de la Coupe du monde féminine U20 en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Les Françaises ont pourtant ouvert le score par la Lyonnaise Delphine Cascarino, à l'origine et à la conclusion d'une belle action (30e). Les Ghanéennes sont revenues au score par Owusu-Ansah (44e) et ont pris l'avantage sur un but d'Ayieyam (65e). Le match aurait pu très mal se terminer mais Mylène Chavas a repoussé un penalty à dix minutes du terme, avant que Clara Matéo ne sauve les Bleues d'une superbe tête dans les arrêts de jeu (90e+4).

    La France a encore un dernier match de poule à disputer contre la Nouvelle-Zélande lundi (7h00 heure française), pour l'instant leader du groupe C avec trois points et un match en moins.

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...-quarts/750124
    "Austin 3:16 says I just whipped your ass !"

  2. #927
    Breizhgone Avatar de Rem56
    Date d'inscription
    octobre 2004
    Localisation
    quelque part par là...
    Messages
    70 407

    Par défaut

    EDF U20 : Gilles Eyquem : "Une grosse déception"
    Publié le 18 novembre 2016 | Top News
    Par La Rédaction



    A l'issue du deuxième match de l'équipe de France des moins de 20 ans en Papouasie-Nouvelle-Guinée, Foot d'Elles a pu joindre le sélectionneur Gilles Eyquem pour discuter du début de tournoi et les deux nuls obtenus par les Tricolores avant un troisième et dernier match de poule décisif (lundi à 7h HF).


    Comment jugez-vous ce début de compétition de votre équipe avec deux matches nuls ?
    G.E :
    « C'est un début mitigé, j'étais agréablement surpris de notre premier match. En fin de compte j'avais peu de repères par rapport à l'équipe car on n'avait pas eu beaucoup de préparation par rapport à cet événement. C'est peut-être pour ça que j'avais une ossature très « championnat d'Europe ». Le premier match, c'était plutôt satisfaisant même si on peut avoir quelques regrets dans notre jeu des trente derniers mètres, ce qui reste un problème du foot français féminin, cette finition et cet état d'esprit surtout. On veut trop jouer, trop faire des passes aux copines et on n'a pas ce sens du but.

    Pour le deuxième match et ce match nul arraché face au Ghana (2-2) ?
    - Le résultat des Etats-Unis a fait que l'on savait que les deux autres matches qui suivraient seraient importants. C'est pour cela que j'ai opté pour six changements, et parce que j'ai aussi confiance dans les 21 qu'on a choisies. Je m'attendais vraiment à autre chose. Ce que l'on a montré contre le Ghana ne correspond pas à ce que l'on a travaillé, ce fut une grosse déception à l'issue du match. C'était mieux d'aborder ce troisième match avec un avantage sur nos adversaires et ce n'est pas le cas. Il y a eu des choses que l'on savait qui pouvaient arriver, des sautes de concentration, à quoi c'est dû, je ne sais pas, des erreurs techniques, des mauvais choix.

    Vos joueuses ont semblé tétanisées pendant cette rencontre ?
    - Il n'y avait pas de raison d'être tétanisé. On savait que cet adversaire était compliqué à jouer car pas traditionnel. Pourtant on avait travaillé en conséquence et on savait que les solutions étaient sur les côtés et quand on voit nos joueuses entrer à l'intérieur du jeu...

    Une joueuse a semblé passer complètement à côté de son match, c'est Hawa Cissoko...
    - Hawa a besoin d'être bougée un peu de temps en temps pour rester concentrée. Elle a un potentiel énorme, elle sait qu'elle peut être plus forte que les adversaires mais elle a tendance à la jouer facile. Quand elle entame comme cela un match, c'est compliqué de la récupérer. Après on ne peut pas tout mettre sur Hawa, on a des situations pour tuer le match. On fait des choses très surprenantes : un manque d'agressivité, les Allemandes dans la même situation en plantent trois ou quatre. Peut-être qu'elles s'étaient mis du stress par rapport à ce match là pourtant on avait insisté sur le résultat qui n'était pas forcément décisif. Elles ont cru que ce serait peut-être facile, plus que les Américaines. Il n'y a pas eu la même attitude que face aux USA.

    « Elles se sont rendues compte qu'elles étaient passées à côté »

    Cette rencontre peut-être fondatrice pour la suite tout de même ?

    - Cela peut être un match sur lequel je vais m'appuyer, je leur ai demandé de visionner le match et de me faire un retour. Je vais écouter leur analyse, peut-être que cela rentrera mieux dans leur tête. Je ne crois pas que cela soit catastrophique, elles se sont rendues compte qu'elles étaient passées à côté.

    Vous n'avez plus le droit à l'erreur désormais...
    - Il n'y a qu'une issue c'est la victoire ou le retour en France. Les filles l'ont bien compris, on a deux jours pour mettre en place quelque chose et bousculer ces Néo-Zélandaises. Cela va être compliqué car c'est très solidaire, costaud. Contre les USA, ce n'était pas brillant mais cela ne lâche rien. Elles abordent le match différemment car elles savent qu'avec un nul elles sont qualifiées. Cela peut leur donner des moyens supplémentaires.

    Pourquoi avoir joué sans vraie attaquante de pointe face aux Etats-Unis ?
    - J'avais mis Clara (Matéo) qui aime travailler autour d'un point fixe, cela avait d'ailleurs très bien fonctionné à l'Euro avec Marie-Antoinette (Katoto). Malgré tout c'est une joueuse qui prend la profondeur avec des qualités de vitesse intéressante. Elle est adroite devant les buts, en plus, c'est une joueuse qui travaille énormément et qui est capable d'enchaîner les efforts. On voulait surtout empêcher la relance américaine, et elles ont bien alterné avec Maëlle Garbino.

    Dans ce début de Mondial, vous sentez que des joueuses comme Marie-Antoinette Katoto ou Perle Morroni vous manquent ?
    - Marie-Antoinette ou Perle, ce sont deux atouts offensifs non négligeables. Cela pèse énormément. Avec Marie-Antoinette, vous ne jouez pas du tout pareil. Elle vous décante des situations. Je suis persuadé qu'on ne se poserait pas la question de la qualification aujourd'hui. Mais cela fait partie des grandes compétitions. »

    Point blessure à propos de la capitaine Théa Gréboval, sortie à la 37e minute contre le Ghana : Souci récurrent au dos, problèmes vertébraux. Là, au niveau du coccyx. On espère qu'elle pourra rejouer un autre match.


    Propos recueillis par Anthony Rech
    Crédit photo : FFF


    http://www.footdelles.com/article/CM...on_142073.html
    "Austin 3:16 says I just whipped your ass !"

  3. #928
    Breizhgone Avatar de Rem56
    Date d'inscription
    octobre 2004
    Localisation
    quelque part par là...
    Messages
    70 407

    Par défaut

    U20 - La victoire ou sinon rien face à la NOUVELLE-ZÉLANDE

    Ce lundi (7 heures françaises, les Françaises jouent un troisième match de groupe où seule la victoire est une issue pour la qualification.
    Après deux matchs nuls aux scenarii bien différents, l'équipe de France U20 joue son avenir dans la compétition dès la phase de groupe lors de cette dernière rencontre


    Les Bleuettes se sont aérées la tête avant le rendez-vous décisif de lundi (photo FIFA.com)


    Une certitude alors que les Etats-Unis (4 pts) et la Nouvelle-Zélande (3 pts) sont devant, la victoire est impérative. Les Françaises ne comptent en effet que deux points à ce jour. Le premier obtenu face aux Etats-Unis, une première que les U20 n'avaient jamais réussi jusqu'à présent dans la Coupe du Monde de cette catégorie (2 défaites : 0-1 et 0-3). Le second face au Ghana (2-2) dans un match où la France a couru après le score en seconde période avant de revenir à égalité grâce à Matéo (90+5e).

    Deux matchs nuls et deux visages avec aussi une équipe fortement remaniée entre les deux rencontres. Six changements justifiés par le sélectionneur, qui procède également ainsi avec la sélection U19, en comptant sur tout son groupe. Cela pourrait aussi permettre d'apporter de la fraîcheur physique sur le dernier match face à la Nouvelle-Zélande. Dans des conditions climatiques où la température est élevée, les organismes souffrent.

    La préparation ayant été aussi courte, l'équipe doit devenir moins perfectible que ce soit défensivement ou dans le jeu offensif. Après avoir pêché dans l'efficacité, il faudra parvenir à bousculer une équipe néo-zélandaise qui a tenu bon avant de surprendre le Ghana (1-0) et qui malgré une entame difficile face aux Etats-Unis (2-0 après moins de dix minutes) a ensuite bien résisté. En sachant qu'un match nul pourrait probablement suffire à la Nouvelle-Zélande pour se qualifier, il ne faudra pas s'attendre à une équipe qui cherchera à faire le jeu, préférant procéder en contre. La défense française qui sera privée de sa capitaine Greboval, blessée, devra donc se montrer bien plus sereine que jeudi dernier pour ne pas connaître une désillusion et un long retour en France.


    Découvrez le "Mannequin Challenge" réalisé par les Françaises lors de leur visite au Parc Naturel de Port Moresby

    https://twitter.com/FIFAWWC/status/799487641003655170


    LE CLASSEMENT

    1. Etats-Unis, 4 pts (3-1)
    2. Nouvelle-Zélande, 3 pts (2-3)
    3. France, 2 pts (2-2)
    4. Ghana, 1 pt (2-3)

    LES DEUX PREMIERS MATCHS



    Coupe du Monde U20 - Phase de groupe - Groupe C - Deuxième journée
    Jeudi 17 novembre 2016
    - 16h00 locales (7h00 françaises)
    FRANCE - GHANA : 2-2 (1-1)
    Port Moresby (PNG Football Stadium)
    Temps chaud et venteux - Terrain excellent
    Spectateurs : 808
    Arbitres : Quetzalli Alvarado (Mexique) assistée de Lixy Enriquez (Mexique) et Chantal Boudreau (Canada). 4e arbitre : Yercinia Correa (Venezuela)
    Buts pour la France : Delphine CASCARINO 30', Clara MATEO 90+5'
    Buts pour le Ghana : Sandra OWUSU-ANSAH 44', Jane AYIEYAM 65'

    Avertissement : Niber-Lawrence 35' pour le Ghana
    NB. Mylène Chavas sort un penalty de Samira Abdul-Rahman (82')

    France : 1-Mylène Chavas ; 2-Marion Romanelli, 5-Pauline Dhaeyer, 4-Hawa Cissoko, 13-Théa Greboval (cap.) (14-Estelle Cascarino 36') ; 7-Delphine Cascarino, 6-Laura Condon, 8-Onema Grace Geyoro, 9-Marie-Charlotte Léger ; 18-Valérie Gauvin (10-Clara Matéo 68'), 20-Anna Clérac (3-Sakina Karchaoui 62'). Entr.: Gilles Eyquem

    >> LE COMPTE-RENDU

    http://youtu.be/iCbHaIS26Bw

    Coupe du Monde U20 - Phase de groupe - Groupe C - Première journée
    Lundi 14 novembre 2016
    - 16h00 locales (7h00 françaises)
    FRANCE - ÉTATS-UNIS : 0-0
    Port Moresby (PNG Football Stadium)
    Temps chaud - Terrain excellent
    Spectateurs : 2 033
    Arbitres : Casey Reibelt (Australie) assistée de Sarah Ho (Australie) et Kim Kyoung Min (Corée du Sud). 4e arbitre : Aye Thein (Myanmar)
    Aucun avertissement

    France : 1-Mylène Chavas ; 12-Héloïse Mansuy, 4-Hawa Cissoko, 14-Estelle Cascarino, 13-Théa Greboval (cap.) ; 7-Delphine Cascarino, 8-Onema Grace Geyoro, 17-Juliane Gathrat, 3-Sakina Karchaoui ; 15-Maëlle Garbino (9-Marie-Charlotte Léger 70'), 10-Clara Matéo (18-Valérie Gauvin 83'). Entr.: Gilles Eyquem

    >> LE COMPTE-RENDU

    Lundi 21 Novembre 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/U20-La-vi...DE_a13097.html
    "Austin 3:16 says I just whipped your ass !"

  4. #929
    Breizhgone Avatar de Rem56
    Date d'inscription
    octobre 2004
    Localisation
    quelque part par là...
    Messages
    70 407

    Par défaut

    Foot Coupe du Monde (Femmes) U20
    Les Bleuettes en quarts de finale de la Coupe du monde U20 après leur succès contre la Nouvelle-Zélande

    Le 21/11/2016 à 09:45:00

    L'équipe de France féminine des moins de 20 ans a rejoint les quarts de finale de la Coupe du monde.


    Marie-Charlotte Léger a guidé les Bleuettes vers les quarts de finale. (@MontpellierHSC)

    Après deux nuls d'affilée (0-0 face aux États-Unis puis 2-2 contre le Ghana), l'équipe de France féminine des moins de 20 ans jouait sa place en quarts de finale du Mondial face à la Nouvelle-Zélande, ce lundi. Les joueuses de Gilles Eyquem, dont la plupart ont été sacrées championnes d'Europe des moins de 19 ans l'été dernier, ont rempli leur mission en s'imposant 2-0, grâce à des buts de Marie-Charlotte Léger et Clara Mateo. Les Françaises terminent deuxièmes du groupe C.

    En quart de finale, elles affronteront jeudi ou vendredi le vainqueur du groupe D dont les derniers matchs se disputent dans la journée. Ce sera soit l'Allemagne, soit la Corée du Sud, soit le Mexique.

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...zelande/751637
    "Austin 3:16 says I just whipped your ass !"

  5. #930
    Breizhgone Avatar de Rem56
    Date d'inscription
    octobre 2004
    Localisation
    quelque part par là...
    Messages
    70 407

    Par défaut

    Les Bleuettes qualifiées pour les quarts
    Publié le 21 novembre 2016 | Top News
    Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



    Obligée de l'emporter contre la Nouvelle-Zélande lors de ce troisième et dernier match de poule après avoir partagé les points face aux Etats-Unis et au Ghana, la France a rempli son contrat avec une victoire 0-2 grâce à des buts de Léger et Matéo. Mais elle a une nouvelle fois manqué d'efficacité et a perdu Léger sur blessure.


    La rencontre face à la Nouvelle-Zélande était décisive pour la qualification, et les Bleuettes étaient dans l'obligation de l'emporter. Ce qu'elles ont fait, en marquant à deux reprises et validant ainsi leur qualification. Mais elles sont passées à côté de la première place du groupe qui était à leur portée car dans le même temps, les Etats-Unis et le Ghana n'ont pas réussi à se départager. De façon assez cruelle, car la France et les Etats-Unis étaient à égalité parfaite au classement, le carton jaune d'Estelle Cascarino en début de deuxième période permet aux Américaines de terminer premières sans aucun carton reçu. C'est très probablement l'Allemagne qui attend les Bleuettes en quart de finale.

    Léger, le but et la blessure

    Les Bleuettes, dans l'obligation de l'emporter, ont démarré le match comme il le fallait malgré une légère crispation dans les premières minutes. Dès la cinquième minute, il fallait une belle parade de la gardienne Nadia Olla pour que le tableau d'affichage n'évolue pas sur une frappe à bout portant suite à un bon travail de Delphine Cascarino, lancée par Hawa Cissoko en profondeur. Il fallait attendre une dizaine de minutes pour que la France trouve la solution : Maëlle Garbino plein axe lançait Léger à la limite du hors-jeu, qui se décalait et ajustait Olla d'une frappe croisée (17').
    Les Bleuettes se sont ensuite montrées dangereuses sur des frappes lointaines non cadrées (Garbino 30', Karchaoui 36', Léger 44') alors que la Nouvelle-Zélande se montrait plutôt inoffensive mais sur un malentendu ou presque, la défense française passait au travers sur un centre venu de la gauche, à l'exception de Karchaoui qui pouvait dégager devant une attaque néo-zéalandaise. La Montpelliéraine passait ensuite proche du break : lancée en profondeur, elle faisait la différence sur son contrôle et arrivait au duel, mais elle ne choisissait pas entre la frappe et le centre et voyait le ballon sortir des limites du terrain (45+1'). Dans le même temps, Léger laissait sa place à Louise Fleury sur une blessure musculaire, un nouveau coup dur pour la France après la blessure de sa capitaine Théa Gréboval.

    Matéo frappe d'entrée

    Une première alerte, sur un très bon travail de Karchaoui sur son côté gauche, et la France faisait le break dès la 47e minute sur un centre de Juliane Gathrat que ni Garbino ni Meikayla Moore ne pouvaient reprendre, et le ballon arrivait sur Mateo, seule au point de penalty qui ne se posait pas de question (47'). La minute suivante, Estelle Cascarino écopait d'un carton jaune logique pour une faute sur Emma Rolston, qui avait remplacé Grace Jale en première période et qui devait sortir sur blessure. Un carton pas anodin, puisqu'il offrira la première place du groupe aux Etats-Unis au fair-play face à la France.
    A l'heure de jeu, pendant quelques minutes, la Nouvelle-Zélande va connaitre un temps fort qui fera passer des frissons dans la défense française, mais les Junior Ferns ne parvenaient pas à réduire le score, et la France reprenait le contrôle du ballon. Tête de Mateo (65'), frappe de Garbino (67', 68', 82'), frappe de Delphine Cascarino au-dessus d'un cheveu (74')... La France ne parviendra pas à marquer le troisième but qui aurait pu lui offrir la première place du groupe et ainsi éviter l'Allemagne, grande favorite pour terminer en tête dans le groupe D, en quart de finale.

    Si la France a rempli son contrat avec la qualification pour les quarts de finale, les regrets sont encore présents car la France aurait dû s'imposer plus largement et s'offrir la première place en profitant du match nul entre les Etats-Unis et le Ghana. Les Bleuettes, qui n'ont toujours pas été extrêmement rassurantes en défense vont avoir fort à faire pour rejoindre les demi-finales. Il faudra s'y montrer plus efficace offensivement, et plus autoritaire défensivement.


    La feuille de match

    Les buts de la rencontre :

    17' Marie-Charlotte Léger (0-1)
    47' Clara Matéo (0-2)

    Les compos :
    NZ :
    21- Olla, 2- Morton, 3- Stewart-Hobbs, 4- Anton, 6- Moore (c), 7- Coombes, 8- Pereira, 9- Puketapu, 10- Cleverley, 13- Satchell, 18- Jale (11- Rolston 35') (16- Christensen 51')
    France : 1- Chavas, 3- Karchaoui, 4- Cissoko, 7- D.Cascarino (c) (19- Couturier 90+2'), 8- Geyoro, 9- Léger (11- Fleury 45+1'), 10- Mateo, 12- Mansuy, 14- E. Cascarino, 15- Garbino (18- Gauvin 87'), 17- Gathrat

    http://www.footdelles.com/article/CM...ts_142104.html
    "Austin 3:16 says I just whipped your ass !"

  6. #931
    Breizhgone Avatar de Rem56
    Date d'inscription
    octobre 2004
    Localisation
    quelque part par là...
    Messages
    70 407

    Par défaut

    Coupe du Monde U20 - La FRANCE passe en quart

    Grâce à une victoire méritée face à la Nouvelle-Zélande (2-0), la France s'est ouvert la porte des quarts de finale en terminant second du groupe départagée seulement au fair play par rapport aux Etats-Unis.




    Alors que seule la victoire était attendue dans le camp français pour espérer se qualifier, finalement c'est qualifiée mais presque avec regrets que la première place échappe aux Bleuettes. Devancées au classement par les Néo-Zélandaises avant ce match, les Françaises devaient obligatoirement battre leurs adversaires du jour pour les devancer au classement et atteindre les quarts de finale. Un scénario possible et qui se dessinait rapidement. Sur un bon travail de D.Cascarino, Léger obligeait Olla, la gardienne adverse à une première parade (5e). Gathrat tentait ensuite une reprise contrée par Coombes (12e). La France monopolisait le ballon et la récompense arrivait sur l'axe suivante. Avec D.Cascarino au départ de l'action qui transmettait pour Garbino. La Stéphanoise trouvait dans la profondeur plein axe, Léger qui contrôlait à 16 m et enchaînait d'une frappe croisée du droit (0-1, 17').
    Un but d'avance qui pouvait en appeler d'autres. Cependant Garbino (30e), Karchaoui (40e) manquaient le cadre, et juste avant le repos, après un bon débordement, Karchaoui ne trouvait personne dans l'axe (45+1e). La France n'était pas à l'abri d'un retour, et perdait aussi sa buteuse, Léger, avant le repos, touchée aux adducteurs. Déjà privé de deux joueuses blessées, Greboval et Dhaeyer, c'est donc une nouvelle absence qui s'ajoutait à la liste.


    Matéo face à la capitaine néo-zélandaise Moore (photo FIFA.com)

    A la sortie des vestiaires, dès les premiers instants, Karchaoui récidivait dans son couloir gauche et trouvait en retrait Matéo qui tardait à réagir (46e). Une occasion manquée par la Juvisienne, qui se rattrapait sur l'action suivante. Partie du côté droit avec Mansuy, l'action se prolongeait par un débordement de Gathrat. Placée au premier poteau, Garbino ne pouvait reprendre, au duel avec Moore, mais Matéo, seule à 10 m, ne ratait pas l'occasion du droit (0-2, 47'). Un bon bol d'air. La qualification était en bonne voie et c'est même la première place que pouvait encore obtenir la France, les Etats-Unis étant accrochés par le Ghana (1-1). Mais à égalité parfaite, il fallait inscrire un troisième but car au fair play, la France était seconde en raison d'un carton jaune distribué à E.Cascarino pour une semelle sur Rolston (48e). Les tentatives françaises allaient bien exister avec Fleury (52e), Cissoko (56e), Garbino (82e), D.Cascarino (74e) mais sans trouver le cadre ou surprendre Olla bien sortie devant Garbino (67e). Chavas assurait dans son but sur les rares offensives des Kiwis.
    L'essentiel reste acquis avec le billet pour quatre jours supplémentaires a minima en Papouasie-Nouvelle-Guinée, et alors que l'Allemagne se profile au prochain tour.


    Lundi 21 novembre 2016 - 16h00 locales (7h00 françaises)
    NOUVELLE-ZÉLANDE - FRANCE : 0-2 (0-1)
    Port Moresby (Bava Park)
    Temps nuageux et venteux (31°C) - Terrain excellent
    Spectateurs : 995
    Arbitres : Silvia Reyes (Pérou) assistée de Monica Amboya (Equateur) et Viviana Segura (Equateur). 4e arbitre : Yercinia Correa (Venezuela)
    Buts : Marie-Charlotte LEGER 17', Clara MATEO 47'
    Avertissement : E.Cascarino 48' pour la France

    France : 1-Mylène Chavas ; 12-Héloïse Mansuy, 4-Hawa Cissoko, 14-Estelle Cascarino, 3-Sakina Karchaoui ; 7-Delphine Cascarino (cap.) (19-Cathy Couturier 90+2'), 17-Juliane Gathrat, 8-Onema Grace Geyoro, 9-Marie-Charlotte Léger (11-Louise Fleury 45+1') ; 15-Maëlle Garbino (18-Valérie Gauvin 87'), 10-Clara Matéo. Entr.: Gilles Eyquem
    Non utilisées : 16-Cindy Perrault, 21-Jade Lebastard, 2-Marion Romanelli, 5-Pauline Dhaeyer (blessée), 6-Laura Condon, 13-Théa Greboval, 20-Anna Clérac
    Nouvelle-Zélande : 21-Nadia Olla ; 3-Sophie Stewart-Hobbs, 6-Meikayla Moore (cap.), 4-Elizabeth Anton, 2-Sarah Morton ; 13-Paige Satchell (15-Hannah Blake 79'), 10-Daisy Cleverley, 7-Isabella Coombes, 8-Jasmine Pereira ; 9-Martine Puketapu, 18-Grace Jale (11-Emma Rolston 35', 16-Tayla Christensen 51'). Entr.: Leon Birnie
    Non utilisées : 1-Tessa Nicol, 5-Samantha Murrel, 12-Malia Steinmetz, 17-Eileish Hayes, 19-Jacqui Hand, 20-Emily Couchman (blessée), 14-Jade Parris




    France



    Lundi 21 Novembre 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Coupe-du-...rt_a13107.html
    "Austin 3:16 says I just whipped your ass !"

  7. #932
    Breizhgone Avatar de Rem56
    Date d'inscription
    octobre 2004
    Localisation
    quelque part par là...
    Messages
    70 407

    Par défaut

    Les ambitions françaises à l'épreuve allemande
    Publié le 24 novembre 2016 | Top News
    Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



    Vendredi (10h30), la France va affronter l'Allemagne en quart de finale de la Coupe du monde des moins de 20 ans. Les deux équipes ont débuté la compétition dans la peau de favorites, et pour l'instant, seule l'Allemagne a assumé son statut. La France va devoir hausser son niveau de jeu pour continuer à rêver.


    L'Allemagne et la France se croisent régulièrement lors des grandes compétitions toutes catégories d'âge confondues. C'est donc un adversaire que les Bleuettes connaissent bien qui se dresse sur la route des Françaises... un adversaire qui ne leur réussit pas forcément, d'ailleurs. Mais demain (à 10h30 heure française), les joueuses de Gilles Eyquem auront 90 minutes, voire 120, pour inverser un peu la tendance. Et affirmer leurs ambitions.

    Des poules contrastées

    Dans les groupes C et D respectivement, la France et l'Allemagne ont proposé des partitions différentes lors de leurs trois matches de poule. Du côté français, il y a eu de belles choses, dans le jeu notamment, mais par séquences plutôt que sur la durée. La confirmation de certaines joueuses, comme par exemple Delphine Cascarino, élue deux fois joueuse de la rencontre (Etats-Unis et Nouvelle-Zélande). Mais les trois matches de poule ont également permis de mettre en avant deux chantiers : le premier est offensif, la France manque d'efficacité et peine à se montrer incisive dans les trente derniers mètres adverses. Un mal français, mais on regrette les absentes tout de même. Le second est défensif. C'est plutôt un point fort habituellement, mais la défence centrale notamment s'est montrée fébrile. Face à l'Allemagne, si la défense ne retrouve pas de la solidité, elle sera punie, car Stefanie Sanders, Anna Gerhardt et autres Dina Orschmann ne feront pas de cadeau.
    Du côté allemand, dans une poule sans grand adversaire, d'autant plus que la Corée du Sud est passée à côté de son sujet, l'équipe a pu gérer et a affirmé son statut de favorite de l'épreuve avec trois victoires pleines d'autorité. En partant d'une défense solide (un but encaissé), elle a fait parler sa puissance physique pour prendre le dessus sur ses trois adversaires. Un domaine où la France n'a pas franchement donné toutes les garanties, il est vrai face à un défi physique supérieur. L'Allemagne -comme la France- a connu plusieurs blessures de joueuses importantes. Les deux équipes qui vont se présenter se retrouveront affaiblies par ces absences (on ne sait pas encore si Marie-Charlotte Léger sera de la partie), mais les absences n'ont pour l'instant pas pesé du côté allemand, Stefanie Sanders par exemple suppléant avec succès Lea Schüller à la pointe de l'attaque.

    L'envie de prolonger l'aventure

    Les Françaises ne veulent pas subir une nouvelle élimination face à l'Allemagne. Heloïse Mansuy nous a confié que les Bleuettes étaient "très déterminées" avant ce quart de finale. "On a su tirer une leçon de chacun de ces matchs pour avancer et nous qualifier pour les quarts de finale", a-t-elle ajouté, et alors que les Tricolores s'attendent à "un match avec beaucoup d'engagement des deux côtés", la latérale messine a donné plusieurs clés pour tenir tête à la Mannschaft : "la priorité sera d'abord d'être solide défensivement, d'anticiper puis de faire les bons choix offensivement, et surtout d'être solidaires". Pour Marie-Charlotte Léger, satisfaite comme Mansuy de la phase de poules et de la qualification obtenue, il faudra avant tout se montrer "plus précises devant le but".
    Demain, les Bleuettes savent ce qu'elles ont à faire, et comme le dit Mansuy, il n'y aura "pas de calcul à faire". Elles savent là où elles n'ont pas été bonnes lors des poules, et ce sur quoi il leur a fallu travailler avant ce quart de finale. Elles veulent continuer l'aventure, et elles ont les qualités pour aller au bout de la compétition. Si Maren Meinert a peu fait tourner, il ne faudra toutefois pas compter sur une baisse de régime physique du côté allemand. La France va devoir développer son jeu, s'appuyer sur son collectif et sa technique pour prendre une petite revanche sur la nation qui l'avait privée de finale il y a deux ans, et gagner le droit d'affronter le Japon en demi-finale.

    http://www.footdelles.com/article/CM...de_142308.html
    "Austin 3:16 says I just whipped your ass !"

  8. #933
    Breizhgone Avatar de Rem56
    Date d'inscription
    octobre 2004
    Localisation
    quelque part par là...
    Messages
    70 407

    Par défaut

    Coupe du Monde U20 - La FRANCE pour une première face à l'ALLEMAGNE

    Jamais en quatre confrontations U20 face à l'Allemagne, la France n'a réussi à s'imposer. Ce sont même quatre défaites que les Françaises ont connu en Coupe du Monde U20. Ce vendredi (10h30, sur Eurosport), elles devront mettre un terme à cette mauvaise série.


    Geyoro, pièce maîtresse du milieu de terrain, aura du travail face à l'Allemagne (photo FIFA.com)


    Les Françaises abordent cette rencontre avec l'intention de prendre leur revanche sur un adversaire qui les a déjà battu en phase de groupes lors des éditions 2002 et 2010 avant de s'imposer en demi-finale lors de l'édition au Canada en 2014 et dans le match pour la troisième place en 2008. Autant de matchs et autant de défaites (0-2, 3-5, 1-4, 1-2) face à cette équipe allemande avec seulement 5 buts marqués pour 13 encaissés.

    Seconde de leur groupe, les Françaises qui ont gagné leur dernier match après deux matchs nuls affrontent une équipe allemande qui a bien géré ses trois rencontres pour sortir en tête. Mais les Allemandes pourraient devoir se passer de leur attaquante allemande Madeline Gier. Cependant elle dispose d'un autre atout dans ce domaine avec Stefanie Sanders. Cette dernière avait d'ailleurs signé un doublé lors du match amical disputé le 14 septembre dernier à Düsseldorf (2-2) La France avait répliqué par Katoto. Mais cette dernière est absente et manque dans le secteur offensif. La France peut cependant compter sur son ailière droite, Delphine Cascarino. La Française a pris l'habitude de distribuer les centres millimétrés dont Matéo a pu profiter.

    "La base de notre réussite sera la défense"

    Tenante du titre, l'Allemagne peut réaliser avec une nouvelle génération le même parcours. La sélectionneur Maren Meinert aborde ce match sans pression particulière : "L'effectif est complètement différent cette année. Si nous restons unies, nous n'avons rien à craindre. On ne peut pas dire à l'avance qui sortira vainqueur d'un tel duel, mais nous serons prêtes".

    Son homologue français, Gilles Eyquem, veut compter sur la dynamique de la victoire obtenue face à la Nouvelle-Zélande (2-0). "Il fallait une victoire pour que l’équipe se lâche. Quelque chose s’est passé, que l’on avait eu un peu de mal à mettre en place auparavant", déclarait-il sur le site de la FFF. Si l'équipe devra répondre au duel physique imposé par l'adversaire sans se poser de question, c'est avant le secteur défensif qui sera la clé de cette rencontre : "Nous avons le potentiel pour les embêter. La base de notre réussite sera la défense. Il nous faudra mettre la même détermination dans le respect des consignes et dans les duels comme face à la Nouvelle-Zélande". La suite de l'aventure se jouera très probablement là.

    Vendredi 25 Novembre 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Coupe-du-...NE_a13120.html
    "Austin 3:16 says I just whipped your ass !"

  9. #934

    Par défaut

    Quel but de Delphine Cascarino !

    Fance 1 Allemagne 0

  10. #935
    Breizhgone Avatar de Rem56
    Date d'inscription
    octobre 2004
    Localisation
    quelque part par là...
    Messages
    70 407

    Par défaut

    Coupe du Monde U20 (Quart) - La FRANCE sort l'ALLEMAGNE et s'offre une demie

    Grâce à un but extraordinaire de Delphine Cascarino, une gardienne Mylène Chavas décisive et une solidarité de tous les instants, la France a sorti le tenant du titre allemand en quart de finale.



    Gilles Eyquem devait composer avec plusieurs blessées pour ce quart de finale. Après les blessures de Greboval et Léger, c'est Mansuy qui ressentait une douleur à l'échauffement, laissant sa place à Romanelli dans le onze de départ. La formation allemande se passait aussi de Gier au coup d'envoi.

    https://twitter.com/WSUasa/status/802087502723121156

    Les Allemandes portaient le danger les premières dans la surface tricolore. Chavas, attentive, sortait bien dans les pieds de Gerhardt (9e) avant de réaliser deux bonnes interventions aériennes (10e). Les Tricolores allaient répondre sur l'une de leurs premières offensives soldée par un corner. Joué par D.Cascarino à deux côté gauche avec Fleury, elle lui remettait le ballon. La Lyonnaise, excentrée à gauche de la surface, à 15 m, déclenchait un boulet de canon du droit imparable qui terminait côté opposé (0-1, 16'). Sur leur lancée, les Bleuettes continuaient à pousser avec un corner de Garbino repris de la tête au premier poteau avec le ballon qui passait devant le but (20e).

    Chavas a tout d'une grande



    L'Allemagne retrouvait progressivement ses esprits mais la France affichait une certaine sérénité qu'elle n'avait pas connu au premier tour. Pourtant Chavas devait encore intervenir en boxant un coup franc lointain de Gerhardt (38e) avant de sortir du bout des doigts une frappe de 25 m de cette même Gerhardt qui terminait sur la barre (43e). La gardienne française était décisive avant le repos en repoussant du pied une frappe de Matheis totalement démarquée (45+3e). Sur la relance, Garbino partait au but mais négociait mal sa frappe. La pause était sifflée juste après sur cet avantage d'un but.

    Une fin insoutenable

    https://twitter.com/WSUasa/status/802105727603118080

    L'Allemagne revenait avec d'autres intentions et la France concédait coups francs et corners. La première occasion de cette seconde période restait au crédit des Françaises après un bel effort de D.Cascarino à droite qui trouvait Matéo. Sa reprise était contrée, tout comme la tentative de Garbino sur la même action (59e). Une nouvelle occasion de faire le break manquée alors que les Allemandes se montraient de plus en plus dangereuses. Le summum survenait sur une frappe vicieuse de D.Orschmann. Il fallait encore tout le talent de Chavas qui repousser en corner qui allait chercher le ballon au sol sur son coin droit (69e). Les occasions existaient mais personne d'autre n'en profitait. Léger, entrée en jeu à place de Garbino, expédiait une frappe du gauche sur la barre (81e), avant de trouver le cadre en reprenant un centre de Matéo (83e). A 1-0, la France devait tenir et Eyquem continuait à haranguer ses troupes. La fin de match devenait insoutenable. Knaak tentait de lober Chavas avancée (87e), les Allemandes perdaient cependant sur blessure Mathéis et finissaient à dix (89e).

    Les six minutes d'arrêt de jeu étaient cependant bien gérées avant l'exultation au coup de sifflet final.


    Coupe du Monde Féminine U20 FIFA, Papouasie Nouvelle-Guinée 2016
    Vendredi 25 novembre 2016
    - 19h30 locales (10h30 françaises)
    ALLEMAGNE - FRANCE : 0-1 (0-1)
    Port Moresby (Sir John Guise Stadium)
    Temps chaud (27°C) - Terrain excellent et venteux
    Spectateurs : 9 314
    Arbitres : Quetzalli Alvarado (Mexique) assistée de Lixy Enriquez (Mexique) et Chantal Boudreau (Canada). 4e arbitre : Therese Neguel (Cameroun)
    But : Delphine CASCARINO 16'
    Avertissements : Gaugigl 90+6' pour l'Allemagne Romanelli 68' pour la France

    Allemagne : 1-Carina Schlüter ; 13-Isabella Hartig, 5-Rebecca Knaak (cap.), 17-Pia-Sophie Wolter, 15-Dina Orschmann (4-Joelle Wedemeyer 78') ; 2-Anna Gerhardt, 16-Jana Feldkamp (8-Jennifer Gaugigl 83'), 20-Laura Freigang, 19-Saskia Matheis ; 18-Stefanie Sanders, 7-Jasmin Sehan (11-Doerthe Hoppius 67'). Entr.: Maren Meinert
    Non utilisées : 3-Lina Hausicke, 6-Katja Orschmann, 10-Madeline Gier, 12-Lena Pauels, 14-Melanie Ott, 21-Vanessa Fischer
    France : 1-Mylène Chavas ; 2-Marion Romanelli, 4-Hawa Cissoko, 14-Estelle Cascarino, 3-Sakina Karchaoui ; 7-Delphine Cascarino (cap.), 8-Onema Grace Geyoro, 17-Juliane Gathrat, 11-Louise Fleury (13-Théa Greboval 78') ; 15-Maëlle Garbino (9-Marie-Charlotte Léger 67'), 10-Clara Matéo. Entr.: Gilles Eyquem
    Non utilisées : 5-Pauline Dhaeyer, 6-Laura Condon, 16-Cindy Perrault, 18-Valérie Gauvin, 19-Cathy Couturier, 20-Anna Clérac, 21-Jade Lebastard, 12-Héloïse Mansuy (blessée)



    Vendredi 25 Novembre 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Coupe-du-...ie_a13121.html
    "Austin 3:16 says I just whipped your ass !"

  11. #936
    Breizhgone Avatar de Rem56
    Date d'inscription
    octobre 2004
    Localisation
    quelque part par là...
    Messages
    70 407

    Par défaut

    La France élimine l'Allemagne et va en demi-finales
    Publié le 25 novembre 2016 | Top News
    Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



    Le dernier quart de finale de la Coupe du monde des moins de 20 ans opposait ce matin l'Allemagne à la France, des retrouvailles entre deux nations qui se connaissent bien. Ce fut un gros combat, mais l'équipe de France a réussi à prendre le dessus grâce à un but, ou plutôt un missile de Delphine Cascarino en première période.


    Face à l'Allemagne, la France a su élever son niveau de jeu pour obtenir sa qualification pour les demi-finales où elle affrontera le Japon dans un duel très attendu. Une grosse performance de l'équipe de France et notamment de Mylène Chavas, décisive à plusieurs reprises dans les buts et désignée joueuse du match. La capitaine Delphine Cascarino, encore très bonne, aura inscrit le seul but de la rencontre d'un missile en première période.

    Le missile de Delphine

    Avec Marion Romanelli titularisée au dernier moment en lieu et place d'Héloïse Mansuy blessée à l'entrainement, la France débutait la rencontre de belle manière. Et passait proche de s'offrir un premier duel, mais Sakina Karchaoui, parfaitement lancée en profondeur par Estelle Cascarino, ratait son contrôle. L'Allemagne prenait ensuite le contrôle du ballon et il fallait une Mylène Chavas décisive pour garder ses cages inviolées, avec une bonne sortie devant d'Anna Gerhardt (9'), puis sur un centre-tir lointain venu de la droite (10'). Suite à un corner obtenu par Karchaoui suite à un bon travail dans la surface, Delphine Cascarino passait à Louise Fleury au premier poteau, qui lui remettait. La Lyonnaise feintait la frappe, s'infiltrait dans la surface et envoyait un missile dans le petit filet opposé pour l'ouverture du score (16'). Un but inscrit contre le cours du jeu. Elle passait proche du doublé cinq minutes plus tard sur une déviation de la tête sur corner, mais le ballon passait devant le but allemand (21').
    La fin de la première période tournait à la faveur des Allemandes qui se montraient dangereuses à plusieurs reprises, mais Chavas, la joueuse de ces quarante-cinq premières minutes, se montrait décisive à deux reprises. En détournant sur sa barre un tir puissant et lointain de Gerhardt suite à une mauvaise passe de Karchaoui dans l'axe tout d'abord (43'), puis en repoussant un tir de Saskia Matheis, décalée par Stefanie Sanders, dans les arrêts de jeu (45+3'). Dans la foulée, Maëlle Garbino, qui a fait étalage de sa technique, était parfaitement lancée en profondeur dans l'axe mais seule face à Schlüter, elle tirait avec trop peu de puissance pour inquiéter la gardienne allemande. Dommage pour la France, qui aurait pu faire le break juste avant la pause. Bonne première période des Bleuettes qui ont su élever leur niveau de jeu, mais les Allemandes, malgré une absence de pressing surprenante, se sont montrées très dangereuses à plusieurs reprises -notamment sur des erreurs défensives françaises- et auraient pu marquer sans les interventions décisives de la gardienne tricolore.

    La France tient bon

    L'Allemagne repartait du bon pied en deuxième période et se montrait dangereuse notamment sur coups de pied arrêtés. Mais c'est la France qui passait la plus proche du but, sur un centre de Cascarino, avec Clara Mateo seule face au but qui ratait sa reprise. Cascarino retrouvait le ballon, adressait un centre pour Garbino dont la Madjer était repoussée (59'). La pression allemande s'intensifiait quelque peu ensuite, et Chavas, une nouvelle fois, se montrait décisive sur une frappe puissante de Dina Orschmann (69'). La France répliquait avec Fleury, dont la frappe passait de peu à côté (72'). La pause fraicheur était bienvenue alors que la pression était allemande, et après Marie-Charlotte Léger un peu plus tôt, Théa Gréboval retrouvait les terrains (78').
    Seule face à la défense allemande, Léger parvenait à tirer du coin de la surface mais son tir lobé rebondissait sur la barre de Schlüter (81'). Deux minutes plus tard, Léger de nouveau à la reprise d'un centre, voyait Schlüter s'emparer du ballon sur sa frappe. La France se montrait solide en défense malgré la pression allemande, notamment sur coups de pied arrêtés, et après six longues minutes de temps additionnel, l'arbitre sifflait la fin de la rencontre et la qualification des Bleuettes. Une victoire acquise au mental et au combat, avec une équipe de France qui aura su élever son niveau de jeu -même s'il y a encore eu des erreurs- pour éliminer son meilleur ennemi et obtenir le droit d'affronter le Japon en demi-finale.


    La feuille de match

    Le but de la rencontre :

    16' Delphine Cascarino (0-1)

    Les compos :
    Allemagne :
    1- Schlüter, 2- Gerhardt, 5- Knaak (c), 7- Sehan (11- Hoppius 67'), 13- Hartig, 15- D.Orschmann (4- Wedemeyer 78'), 16- Feldkamp (8- Gaugigl 83'), 17- Wolter, 18- Sanders, 18- Matheis, 20- Freigang
    France : 1- Chavas, 2- Romanelli, 3- Karchaoui, 4- Cissoko, 7- D.Cascarino (c), 8- Geyoro, 10- Mateo, 11- Fleury (13- Gréboval 78'), 14- E.Cascarino, 15- Garbino (9- Léger 67'), 17- Gathrat



    http://www.footdelles.com/article/CM...es_142424.html
    "Austin 3:16 says I just whipped your ass !"

  12. #937
    Breizhgone Avatar de Rem56
    Date d'inscription
    octobre 2004
    Localisation
    quelque part par là...
    Messages
    70 407

    Par défaut

    Foot Coupe du Monde U20 (Femmes)
    La France qualifiée en demi-finale du Mondial féminin U20

    Le 25/11/2016 à 12:56:00 | Mis à jour le 25/11/2016 à 16:49:26

    La France s'est imposée face à l'Allemagne (1-0) ce vendredi en quarts de finale. Les Bleuettes affronteront le Japon mardi pour une place en finale.


    Delphine Cascarino a marqué l'unique but du match contre l'Allemagne. (Mons/L'Equipe)

    L'équipe de France féminine des moins de 20 ans s'est qualifiée ce vendredi à Port Moresby (Papouasie Nouvelle-Guinée) pour les demi-finales du Mondial grâce à sa victoire sur l'Allemagne (1-0), tenante du titre. L'unique but de la rencontre a été inscrit par Delphine Cascarino (16e).

    Sur un corner intelligemment joué à deux, Delphine Cascarino, meilleure joueuse depuis le début du tournoi, efface son vis-à-vis d'une feinte de frappe, avant de déclencher un superbe tir dans la lucarne opposée.

    Si les Bleuettes ont eu plusieurs occasions de se mettre à l'abri, elles peuvent une nouvelle fois remercier leur gardienne Mylène Chavas, auteur de plusieurs parades déterminantes (43e, 45e+2, 69e).

    L'équipe de Gilles Eyquem, dont la plupart des joueuses ont été sacrées championnes d'Europe U19 cet été, disputera sa demi-finale contre le Japon mardi prochain à 10h30 (HF).

    Avec AFP

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...-finale/753099
    "Austin 3:16 says I just whipped your ass !"

  13. #938
    Breizhgone Avatar de Rem56
    Date d'inscription
    octobre 2004
    Localisation
    quelque part par là...
    Messages
    70 407

    Par défaut

    Foot Coupe du Monde U20 (Femmes)
    Gilles Eyquem a vécu une «émotion très forte»

    Le 25/11/2016 à 20:23:00

    Gilles Eyquem, le sélectionneur de l'équipe de France féminine des moins de 20 ans, savourait la qualification pour les demi-finales de la Coupe du monde acquise grâce au succès contre l'Allemagne (1-0), tenante du titre.


    Les Bleues de Gilles Eyquem poursuivent leur beau parcours. (S. Mantey/L'Equipe)

    «Quel sentiment domine après ce succès face à l'Allemagne (1-0), synonyme de qualification en demi-finales de la Coupe du monde ?
    Mission accomplie ! Je pense que j'ai retrouvé le groupe que je connais. Un groupe qui a gagné ce match avec beaucoup de détermination et de solidarité. Je leur avais dit avant de jouer ensemble, de ne pas penser à elles seules mais à l'équipe. C'était vraiment très fort comme émotion. Le mental a énormément compté, elles ont fait le match parfait. Elles ont respecté ce qu'on avait travaillé et mis en place. Et Delphine Cascarino a mis un but fabuleux.

    Êtes-vous surpris par le niveau affiché par Delphine Cascarino ?
    Non, on connaît ses qualités. Là où elle me surprend un peu et où je suis très heureux, c'est de lui avoir donné le brassard. Elle assume cette responsabilité et là, elle est en train de s'épanouir donc c'est une très, très bonne nouvelle.Ca peut lui permettre de progresser encore plus vite.

    «On va être confrontés à la meilleure équipe du tournoi»

    Au-delà de sa prestation, votre gardienne Mylène Chavas a aussi réalisé un excellent match.

    Mylène, ce n'est pas une surprise. Je lui avais demandé un petit peu plus sur ce match, de guider et d'aider les défenseures pour leur demander de se reconcentrer, de se repositionner, elle l'a fait. Les défenseures avaient bien entendu le message qu'on avait essayé de leur faire passer. On avait effectué beaucoup de travail vidéo, individuellement mais surtout collectivement. Ça s'est avéré payant.

    Éliminer le tenant du titre, c'est une grosse performance ?
    On est très heureux et très fiers. Maintenant on sait que ce n'est qu'un quart de finale, ça nous permet d'accéder à une demi-finale qui s'avèrera encore très, très compliquée parce qu'on va être confrontés à la meilleure équipe du tournoi, du moins celle qui a montré les meilleures qualités jusqu'ici. On va tranquillement se préparer, étudier leur jeu pour essayer de leur poser des problèmes comme on a pu le faire contre l'Allemagne.

    À présent, il faut aller au bout...
    Oui, l'objectif c'est de faire mieux qu'il y a deux ans au Canada (déjà à la tête de l'équipe de France des moins de 20 ans, il avait décroché la médaille de bronze). Je pensais qu'en partant et avec les pépins qu'on a eus avant le départ (forfaits de Morroni et Katoto), ce serait compliqué car ce sont quand même deux joueuses de grande qualité sur le plan offensif. Mais le groupe a su réagir. On a trouvé un projet qui correspond à tout le monde. On a encore quelque chose à montrer et à faire avec elles. »

    Claire Gaillard

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...s-forte/753278
    "Austin 3:16 says I just whipped your ass !"

  14. #939
    Breizhgone Avatar de Rem56
    Date d'inscription
    octobre 2004
    Localisation
    quelque part par là...
    Messages
    70 407

    Par défaut

    Face au Japon, pour continuer à rêver
    Publié le 28 novembre 2016 | Top News
    Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



    Demain à 10h30 (HF), l'équipe de France des moins de vingt ans affrontera le Japon en demi-finale de la Coupe du monde de la catégorie. Le Japon, ou la meilleure équipe de ce tournoi pour l'instant avec la Corée du Nord. Si la France veut continuer à rêver au titre mondial, il va falloir qu'elle hausse encore une fois son niveau de jeu.


    C'est maintenant que le plus dur commence pour les Bleuettes. À peine l'élimination du tenant du titre allemand savourée avec un niveau de jeu retrouvé après un début de compétition mitigé, et voilà qu'il faut désormais affronter le Japon pour rêver à une première finale, pour la troisième incursion de la France dans le dernier carré. Un Japon impressionnant, dans la lignée de son titre mondial dans la catégorie inférieure (U17) en 2014. Les Bleuettes vont devoir sortir le grand jeu pour obtenir le droit de jouer le titre, mais elles peuvent -et doivent- y croire, dans une rencontre très attendue qu'elles aborderont dans la peau d'outsiders.

    Les raisons d'y croire

    Après un début de tournoi poussif, la France a su hausser son niveau de jeu en quart de finale contre l'Allemagne, et évoluer au niveau que l'on attendait depuis le début du tournoi. Toutes les joueuses ont répondu présentes face à une Allemagne tenante du titre qui s'était montrée convaincante dans son groupe en remportant nettement ses trois matches. En faisant preuve tout particulièrement d'une belle solidarité, avec des performances remarquées comme celles de Mylène Chavas dans les buts ou Delphine Cascarino, pour son but et le danger permanent qu'elle représente. Si les qualités de cette dernière sont connues depuis longtemps, elle a particulièrement bien embrassé son rôle de leader et les responsabilités supplémentaires dûes aux absences de Perle Morroni et Marie-Antoinette Katoto et le port du brassard avec la blessure de Théa Gréboval.
    Le Japon impressionne depuis le début du tournoi, mais il n'est pas infaillible, comme l'a montrée sa défaite face à l'Espagne, à contre-courant de ses larges victoires acquises grâce à une technique collective et individuelle de tout premier plan. Face à l'Espagne, le Japon n'a pas eu la maitrise du ballon qu'il a habituellement (plus de 60% de possession sur les trois autres matches) et a éprouvé plus de mal à développer son jeu face à une équipe proposant un style de jeu proche. La France, qui a montré ses qualités de combativité à l'image de l'Euro U19 cet été ou du but égalisateur de la toujours précieuse Clara Matéo contre le Ghana, et qui est une des rares équipes à pouvoir proposer une technique individuelle d'un niveau similaire (ou du moins proche), devrait avoir l'avantage en terme de puissance (qu'il faudra imposer).

    Ce à quoi il faut s'attendre

    À un match complètement différent de ce que l'équipe de France a pu connaitre depuis le début de la compétition, puisqu'elle n'a affronté que des équipes ayant comme qualité principale la puissance physique (Etats-Unis, Ghana, Nouvelle-Zélande, Allemagne). Le Japon proposera un jeu diamétralement opposé à la dernière victime des Bleuettes, l'Allemagne. La Mannschaft avait décidé de ne pas presser et d'attendre les Tricolores en leur laissant la maitrise du ballon pour jouer en contre. Le Japon va proposer un pressing tout terrain intense et organisé usant, et ce dès les premières minutes de la rencontre, ne laissant pas de place aux erreurs.
    La carrure des joueuses sera bien différente. Quand l'Allemagne proposait Stefanie Sanders, le Japon s'avancera avec Yuki Momiki. Vingt-quatre centimètres de moins, et un jeu logiquement différent. Il ne s'agit là que d'un exemple, mais il illustre la différence de gabarit globale entre les deux équipes. Le Japon ne jouera pas sur sa puissance physique -qui sera en toute logique à l'avantage des Bleuettes si elles l'imposent. Il s'appuiera sur son collectif, sur un jeu de passes courtes tout en mouvement servi par la technique individuelle de ses joueuses. Une rencontre à aborder différemment, donc, en se basant peut-être plus sur la victoire en finale de l'Euro U19 cet été face à l'Espagne.

    Les clés de la rencontre (hors efficacité de l'attaque française)

    Face à une équipe japonaise qui voudra elle aussi atteindre sa première finale dans la compétition et qui est celle qui fait la meilleure impression depuis le début du tournoi, la France va devoir se montrer très forte. Cela commencera avec les pertes de balle, le dénominateur commun aux quatre rencontres des Bleuettes. Avec ces marques de manque de rigueur et d'inattention, la France s'est régulièrement mise en danger toute seule, même si elle n'a pas toujours été punie. Face au Japon, encore plus avec le pressing auquel il faut s'attendre, le droit à l'erreur sera très limité.
    Le Japon, comme la France (entre 60 et 68% de possession lors des matches de poule), aime avoir la maitrise du ballon. La majeure partie des quatorze buts inscrits par le Japon dans le tournoi (deuxième attaque) ont été la conséquence de belles actions collectives construites. Il faudra donc tenter d'éviter de laisser la maitrise du ballon aux Nadeshiko -à moins qu'il ne s'agisse d'un choix tactique, ce qui semble dangereux-, et pour cela, la France devra imposer ce mélange de puissance physique et de technique qui la caractérise et en a fait avant le début du tournoi une des nations favorites.
    La fraicheur physique jouera-t-elle un rôle ? Si le Japon pourrait être privé de sa meilleure buteuse Mami Ueno (4 buts, blessée contre le Brésil), l'équipe n'a pas eu particulièrement à s'employer dans la plupart des rencontres qu'elle a jouées. De plus, Asako Takakura dispose d'un banc de grande qualité, illustré par la diversité des buteuses (sept joueuses ont inscrit au moins un but). Du côté des Bleuettes, il a fallu batailler pour parvenir en demi-finale et les organismes devraient logiquement être plus atteints, d'autant plus qu'elles ont eu un jour de repos en moins. Mais les blessées Théa Gréboval et Marie-Charlotte Léger ont joué contre l'Allemagne, et à l'exception de quelques cadres indéboulonnables, Gilles Eyquem a fait tourner et dispose également de solutions diverses.

    Trois duels à suivre

    Si les deux équipes s'appuient sur leur collectif (malgré les performances individuelles), la demi-finale devrait proposer plusieurs matches dans le match tout particulièrement intéressants. On en a choisi trois (plus un) :
    - Delphine Cascarino/Hikaru Kitagawa : deux des meilleures joueuses du tournoi à leur poste respectif, entre deux anciennes championnes du monde U17. La latérale japonaise parviendra-t-elle à stopper la tornade Cascarino ?
    - Grace Geyoro/Hina Sugita : également un duel entre deux anciennes championnes du monde U17. Les deux jouent un rôle crucial au milieu de terrain dans leur équipe respective. Qui réussira à prendre le dessus sur l'autre ?
    - Hawa Cissoko/Yuki Momiki : la puissante et combative défenseure française parviendra-t-elle à faire parler ses qualités physiques face à la technique et l'intelligence de jeu de la petite diablesse japonaise, aussi bien buteuse que passeuse ?
    - Duel bonus : Mylène Chavas/attaque japonaise : Chavas va avoir affaire à une attaque qui tire près de 19 fois par match, pour près de huit tirs cadrés (un seul contre l'Espagne). On espère tout de même un match tranquille.


    Crédit photo : JFA

    http://www.footdelles.com/article/CM...er_142493.html
    "Austin 3:16 says I just whipped your ass !"

  15. #940
    Breizhgone Avatar de Rem56
    Date d'inscription
    octobre 2004
    Localisation
    quelque part par là...
    Messages
    70 407

    Par défaut

    Coupe du Monde U20 - La FRANCE, dernier européen, pour une première finale

    Alors que l'Allemagne et l'Espagne ont chuté en quart après la Suède éliminée au premier tour, la France est le dernier représentant du vieux continent, avant de défier le Japon en demi (10h30, sur Eurosport).




    Si les compétitions européennes de sélections sont les plus disputées et régulières, la présence de sélections européennes au palmarès n'a été jusqu'à cette édition, que le fait de l'Allemagne, titrée à trois reprises (2004, 2010, 2014). Mais vendredi dernier en venant à bout de l'Allemagne, la France est désormais la seule équipe en lice en Papouasie Nouvelle-Guinée pour représenter la zone UEFA. Une première depuis la création de la compétition il y a quatorze ans.

    Les Bleuettes avaient déjà atteint le dernier carré en 2008 et 2014 mais n'étaient pas seules puisque l'Allemagne était encore en lice. Cette dernière avait alors battu la France, en demi-finale en 2014 (1-2), et dans le match pour la troisième place en 2008 (3-5). En vainquant le signe indien, la France peut écrire l'histoire et décrocher une première place en finale d'une Coupe du Monde U20, quatre ans après l'équipe U17 en Azerbaïdjan.

    Une première après deux revers en demi-finale


    Cissoko face à l'Allemagne (photo FIFA.com)


    Face à elles se présente le Japon, qui atteint pour la seconde fois le dernier carré. La seule unique et fois où cela s'était produit, c'était lors de l'édition 2012 organisée au Japon. Les jeunes Nadeshiko s'étaient alors inclinées sèchement face à l'Allemagne (0-3). La France a connu pour sa part deux revers en demi-finale. En 2008, battue 1-2 par la Corée du Nord puis six ans plus tard face à l'Allemagne (1-2).

    Les Japonaises réussissent pour le moment un parcours presque parfait. Efficaces contre le Nigeria (6-0) et le Canada (5-0), elles ont connu cependant une fois la défaite face à l'Espagne (0-1). Mais en quart, le Brésil n'a pas existé (1-3) face au collectif japonais. La sélectionneuse Takakura mise d'ailleurs sur les qualités de ces joueuses pour en tirer le meilleur : "Je veux que mon équipe adopte un jeu taillé sur mesure pour les Japonaises. Ça signifie pratiquer un football technique, collectif et basé sur les combinaisons. Ces trois qualités forment la base de notre identité. En s'appuyant sur nos caractéristiques naturelles, je suis certaine que nous pouvons faire jeu égal avec les autres."

    Montées en puissance des deux équipes

    En affichant une progression au fil des matchs, dont la défaite face à l'Espagne a permis de se remettre en question, le Japon semble prêt à entrevoir une place en finale. Mais les Françaises sont aussi dans la même situation. Le nul arraché face au Ghana (2-2) a été ensuite suivi d'une montée en puissance face à la Nouvelle-Zélande (2-0) et d'une parfaite gestion de la rencontre face à l'Allemagne (1-0).

    Après avoir bénéficié de quatre jours de repos, et alors que le staff a pu décortiquer le jeu nippon, la France compte aussi sur la confiance et l'audace de Delphine Cascarino qui porte désormais le brassard de capitaine, la solidité défensive retrouvée avec Chavas qui mène et guide sa défense à merveille. Tout cela permet aux Bleuettes de relever le défi d'une première finale en Coupe du Monde U20 et ainsi de faire mieux qu'en 2014 au Canada.



    Coupe du Monde U20 de la FIFA - Papouasie Nouvelle-Guinée 2016 - Demi-finale
    Mardi 29 novembre 2016
    - 19h30 locales (10h30 françaises)
    JAPON - FRANCE
    Port Moresby (Sir John Guise Stadium)
    Arbitres : Melissa Borjas (Honduras) assistée de Shirley Perello (Honduras) et Kimberly Moreira Rojas (Costa Rica). 4e arbitre : Silvia Reyes (Pérou)

    Japon :
    G : 1-Chika Hirao, 12-Mamiko Matsumoto, 21-Natsumi Asano
    D : 2-Yuki Mizutani, 3-Hikaru Kitagawa, 4-Nana Ichise, 5-Ruka Norimatsu, 13-Hisui Haza, 15-Asato Miyagawa, 16-Miyabi Moriya, 17-Shiho Matsubara, 19-Yuzuho Shiokoshi
    M : 6-Rin Sumida, 7-Hina Sugita, 8-Yui Hasegawa, 9-Meika Nishida, 14-Narumi Miura, 20-Honoka Hayashi
    A : 10-Yuka Momiki, 11-Juri Kawano, 18-Mami Ueno
    France :
    G : 1-Mylène Chavas, 16-Cindy Perrault, 21-Jade Lebastard
    D : 2-Marion Romanelli, 3-Sakina Karchaoui, 4-Hawa Cissoko, 5-Pauline Dhaeyer, 12-Héloïse Mansuy, 13-Théa Greboval, 14-Estelle Cascarino
    M : 6-Laura Condon, 8-Onema Grace Geyoro, 15-Maëlle Garbino, 17-Juliane Gathrat, 19-Cathy Couturier,
    A : 7-Delphine Cascarino, 9-Marie-Charlotte Léger, 10-Clara Matéo, 11-Louise Fleury, 18-Valérie Gauvin, 20-Anna Clérac

    Mardi 29 Novembre 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Coupe-du-...le_a13134.html
    "Austin 3:16 says I just whipped your ass !"

  16. #941

    Par défaut

    99mn : but pour la france
    101mn : but pour la france
    109mn : but pour le japon (peno)

    mi temps de la prolongation, suspens...

  17. #942

    Par défaut

    Terminé, victoire de la France 2-1, la finale sera contre la Corée, samedi a 10h30 heure française.

  18. #943
    Breizhgone Avatar de Rem56
    Date d'inscription
    octobre 2004
    Localisation
    quelque part par là...
    Messages
    70 407

    Par défaut

    Coupe du Monde U20 (Demi) - La FRANCE en finale

    Les Bleuettes se sont imposées 2-1 après prolongation face au Japon et joueront la Corée du Nord en finale.


    La joie tricolore (photo FIFA.com)


    Les Françaises ont décroché une place historique en finale de la Coupe du Monde U20 en sortant le Japon, au terme d'un match âpre et disputé. D'ailleurs, il n'aura pas fallu 90 minutes pour départager les équipes mais attendre les 30 minutes supplémentaires. Une demi-heure qui a souri aux joueuses de Gilles Eyquem qui ont réussi en deux minutes à mettre à terre l'équipe japonaise. Une première fois avec D.Cascarino qui décalait sur Romanelli dans le couloir droit. Son centre était adressé à Matéo qui sautait plus haut entre deux défenseures japonaises aux 5,5m pour tromper Hirao de la tête (0-1, 99'). Une seconde fois avec une action initiée cette fois-ci côté gauche par Mansuy, la défense japonaise ne parvenait pas à dégager et finalement Garbino trouvait Gathrat esseulée à 11 m qui plaçait une frappe du droit imparable sous la barre (0-2, 101').

    Deux buts en deux minutes

    De quoi donner de l'air à son équipe, même si elle était coupable d'une faute sur Momiki huit minutes plus tard. La Japonaise se faisait justice avec beaucoup de réussite. Chavas choisissait le bon côté mais laissait échapper le ballon entre ses jambes avant de l'accompagner derrière la ligne de but (1-2, 109').

    Avant, le temps réglementaire avait été favorable au Japon dans la possession de balle mais elles n'inquiétaient Chavas qu'à trois reprises. Sur un coup franc frappé depuis le côté gauche par Sumida qui heurtait la barre (12e), sur une tentative de Ueno facilement captée par Chavas (39e) et enfin avec une frappe de Momiki (84e). Engagé, le match allait coûter la place à la Japonaise, Miyagawa touchée à la main (30e) et à Karchaoui touchée lors d'un choc à la tête et remplacée avant le repos par Greboval (45+2e).
    Finalement, plus efficaces, les Bleuettes pouvaient exulter, elles seront en finale samedi face à la Corée du Nord, pour tenter de faire aussi bien que les U17 en 2012.


    Coupe du Monde U20 de la FIFA - Papouasie Nouvelle-Guinée 2016 - Demi-finale
    Mardi 29 novembre 2016
    - 19h30 locales (10h30 françaises)
    JAPON - FRANCE : 1-2 a.p. (0-0)
    Port Moresby (Sir John Guise Stadium)
    Temps chaud - Terrain excellent
    Spectateurs : 11 313
    Arbitres : Melissa Borjas (Honduras) assistée de Shirley Perello (Honduras) et Kimberly Moreira Rojas (Costa Rica). 4e arbitre : Silvia Reyes (Pérou)
    But pour le Japon : Yuka MOMIKI 109' s.p.
    Buts pour la France: Clara MATEO 99', Juliane GATHRAT 101'

    Avertissements : Cissoko 59', Greboval 90+3', Gathrat 108' pour la France

    Japon : 1-Chika Hirao ; 3-Hikaru Kitagawa (11-Juri Kawano 112'), 4-Nana Ichise, 5-Ruka Norimatsu, 15-Asato Miyagawa (16-Miyabi Moriya 29') ; 7-Hina Sugita, 6-Rin Sumida, 8-Yui Hasegawa, 14-Narumi Miura ; 10-Yuka Momiki, 18-Mami Ueno (9-Meika Nishida 59', 17-Shiho Matsubara 102'). Entr.: Asako Takakura
    Non utilisées : 12-Mamiko Matsumoto, 21-Natsumi Asano, 2-Yuki Mizutani, 13-Hisui Haza, , 19-Yuzuho Shiokoshi, 20-Honoka Hayashi
    France : 1-Mylène Chavas ; 2-Marion Romanelli, 4-Hawa Cissoko, 14-Estelle Cascarino, 3-Sakina Karchaoui (13-Théa Greboval 45+2') ; 7-Delphine Cascarino (cap.), 8-Onema Grace Geyoro, 17-Juliane Gathrat (6-Laura Condon 113'), 9-Marie-Charlotte Léger (11-Louise Fleury 91') ; 15-Maëlle Garbino (18-Valérie Gauvin 103'), 10-Clara Matéo. Entr.: Gilles Eyquem
    Non utilisées : 5-Pauline Dhaeyer, 12-Héloïse Mansuy, 16-Cindy Perrault, 19-Cathy Couturier, 20-Anna Clérac, 21-Jade Lebastard



    Mardi 29 Novembre 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Coupe-du-...le_a13137.html
    "Austin 3:16 says I just whipped your ass !"

  19. #944
    Breizhgone Avatar de Rem56
    Date d'inscription
    octobre 2004
    Localisation
    quelque part par là...
    Messages
    70 407

    Par défaut

    Direction la finale !
    Publié le 29 novembre 2016 | Top News
    Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



    La deuxième demi-finale de la Coupe du monde des moins de 20 ans opposait le Japon, tombeur du Brésil en quart, et la France, tombeuse de l'Allemagne. Après un combat de 120 minutes, les Bleuettes ont obtenu la qualification pour la finale grâce à des buts de Clara Matéo et Juliane Gathrat.


    Après avoir éliminé l'Allemagne en quart de finale, les Françaises montaient encore en compétition avec le Japon, qui avait éliminé le Brésil au tour précédent. Les deux équipes se sont livrées un gros combat pendant 120 minutes, un combat dont l'équipe de France est sortie vainqueur après les prolongations. Une victoire et une qualification historiques pour les Bleuettes qui auront l'occasion d'apporter un deuxième titre mondial au football féminin français après celui de 2012 chez les U17 (contre... la Corée du Nord).

    Domination japonaise mais pas de but

    Pas de période d'observation dans ce duel attendu, les deux équipes se projetant vers l'avant dès le début de la rencontre. Maëlle Garbino était la première à frapper, suite à une belle course de Sakina Karchaoui et roulette pour s'infiltrer dans la surface (3'). Les deux équipes se montraient tour à tour dangereuses (frappe de Yuki Momiki contrée par Hawa Cissoko 6', frappe de Marie-Charlotte Léger trop enlevée 9'), et le Japon, via Sumida suite à un corner en deux temps, voyait son tir lobé enroulé retomber sur la transversale (12'). Le Japon dominait mais la défense française se montrait présente. La France répondait avec une nouvelle course de Karchaoui qui profitait de plusieurs contres favorables pour d'infiltrer dans la surface et décaler Delphine Cascarino -qui aura été discrète, bien prise par Hikaru Kitagawa-, mais c'était trop profond.
    Derrière, sur une belle action de Miyagawa, il fallait une intervention décisive de Marion Romanelli devant Miura pour dégager (26'). Le ballon revenait sur Miyagawa, au duel avec Léger qui lui marchait sur la main, et la Japonaise devait sortir, remplacée par Moriya (29'). Le coup-franc voyait le Japon obtenir un corner, sur lequel une charge d'Ichise sur Karchaoui mettait KO la latérale française qui fera son retour sur le terrain avant d'être remplacée par Théa Gréboval dans le temps additionnel (45+7'). La fin de la première période était en faveur des Japonaises qui mettaient la pression sur la défense tricolore, avec Momiki et Mami Ueno notamment, ou une frappe non cadrée de peu de Yui Hasegawa sur corner (42'). Entre-temps, Marion Romanelli, servie par D. Cascarino, adressait un très beau centre dans la surface mais Clara Matéo ne pouvait reprendre (38'). La première période se terminait sur un score nul et vierge, un Japon ayant la maitrise du ballon et se montrant dangereux, et une France à l'affût de bonnes opportunités.

    Moins d'intensité

    La deuxième période baissait en intensité, l'équipe de France réussissant à tenir tête à l'attaque japonaise et les deux équipes avaient du mal à développer leur jeu. Peu avant l'heure de jeu, une intervention de Cissoko dans la moitié de terrain japonaise aboutissait à la sortie sur blessure de Mami Ueno, la meilleure buteuse japonaise. Les deux équipes auront leurs temps-forts, mais aucune n'arrivait à faire la différence. Direction les prolongations.

    Deux buts coup sur coup

    Les Françaises entamaient bien les prolongations et se montraient offensives, la défense se montrant présente sur les situations japonaises. Et coup sur coup, les Bleuettes allaient faire la différence. En premier lieu grâce à Clara Matéo, de la tête, sur un superbe centre de Marion Romanelli (99'), puis Juliane Gathrat, suite à un bon travail de Louise Fleury (entrée en jeu pour les prolongations) qui aboutissait à Clara Matéo parvenant à glisser le ballon à la milieu de terrain messine, seule et lancée qui frappait en puissance (101'). Après une bonne intervention de Romanelli sur Miura dans la surface, la mi-temps était sifflée. Il fallait à peine trois minutes au Japon pour réduire le score en seconde période, sur un penalty de Momiki suite à une faute de Gathrat dans la surface. Chavas, malheureuse, était bien sur le ballon, mais c'est elle qui le faisait passer derrière la ligne (109'). Les dix dernières minutes étaient étouffantes, le Japon poussant pour revenir au score en se procurant notamment plusieurs corners, mais la France, solide et solidaire, tenait bon. Pour la première fois de son histoire, la France sera en finale de la Coupe du monde des moins de 20 ans, où elle affrontera la Corée du Nord.


    Feuille de match

    Les buts de la rencontre :

    99' Clara Matéo (0-1)
    101' Juliane Gathrat (0-2)
    109' Yuki Momiki (1-2)

    Les compos :
    Japon :
    1- Hirao, 3- Kitagawa (11- Kawano 113'), 4- Ichise, 5- Norimatsu (c), 6- Sumida, 7- Sugita, 8- Hasegawa, 10- Momiki, 14- Miura, 15- Miyagawa (16- Moriya 29'), 18- Ueno (9- Nishida 59') (17- Matsubara 102')
    France : 1- Chavas, 2- Romanelli, 3- Karchaoui (13- Gréboval 45+2'), 4- Cissoko, 7- D. Cascarino (c), 8- Geyoro, 9- Léger (11- Fleury 91'), 10- Mateo, 14- E. Cascarino, 15- Garbino (18- Gauvin 103'), 17- Gathrat (6- Condon 113')

    http://www.footdelles.com/article/CM...e-_142582.html
    "Austin 3:16 says I just whipped your ass !"

  20. #945
    Breizhgone Avatar de Rem56
    Date d'inscription
    octobre 2004
    Localisation
    quelque part par là...
    Messages
    70 407

    Par défaut

    Foot Coupe du Monde U20 (Femmes)
    La France en finale de la Coupe du monde après sa victoire face au Japon

    Le 29/11/2016 à 13:10:00 | Mis à jour le 29/11/2016 à 18:05:10

    L'équipe de France féminine U20 s'est qualifiée pour la finale de la Coupe du monde en Papouasie Nouvelle-Guinée, en battant le Japon après prolongation (2-1).


    Delphine Cascarino et les Bleuettes sont en finale de la Coupe du monde U20. (F. Mons/L'Equipe)

    La France est en finale de la Coupe du monde féminine U20 ! Après avoir battu l'Allemagne en quarts de finale, les Françaises ont remporté leur demi-finale contre le Japon (2-1), mardi à Port-Moresby, en Papouasie Nouvelle-Guinée.

    Les Bleuettes ont souffert dans ce match et le Japon a même trouvé la barre transversale (12e). Au terme d'une deuxième période irrespirable et pauvre en occasions, elles ont acroché une prolongation qui leur a bien réussi. A la 99e, Romanelli a d'abord centré pour la tête parfaite de Clara Matéo. Une minute plus tard, Julianne Gathrat était à l'affût au second poteau pour reprendre un centre que toute la défense japonaise a laissé passer. Gathrat a ensuite concédé un penalty, transformé par Momiki (109e). Mylène Chavas a arrêté le tir mais, d'un mouvement du bras, a fait entrer le ballon dans le but, laissant les Japonaises y croire dans les dernières minutes.

    La France affrontera donc la Corée du Nord en finale, samedi (10h30). Les Asiatiques ont battu plus tôt les Etats-Unis (2-1 a.p). Après l'ouverture du score de Jon So Yon sur penalty, le Team USA est revenu grâce à Natalie Jacobs. En prolongation, Ri Hyang Sim a donné la victoire aux Nord-coréennes.

    G. T.

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...u-japon/754489
    "Austin 3:16 says I just whipped your ass !"

  21. #946
    Breizhgone Avatar de Rem56
    Date d'inscription
    octobre 2004
    Localisation
    quelque part par là...
    Messages
    70 407

    Par défaut

    Foot Coupe du Monde U20
    La France en finale de la Coupe du monde U20, «quelque chose d'incroyable» pour Gilles Eyquem

    Le 29/11/2016 à 20:11:00

    Gilles Eyquem, le sélectionneur de l'équipe de France des moins de 20 ans, qualifiée pour sa première finale de Coupe du monde, était très ému après le succès face au Japon (2-1 a.p.).


    Pour Gilles Eyquem, la finale «va se jouer sur la récupération». (S. Mantey/L'Equipe)

    «Quel sentiment domine après votre qualification en finale aux dépens du Japon ?
    C'est vraiment quelque chose d'incroyable qu'on a réalisé parce qu'avec tous les pépins qu'on a eus avant le départ (forfaits de Morroni et Katoto), en début de préparation, je ne pensais pas qu'on arriverait jusque là. Les filles ont montré qu'elles avaient du coeur. Gagner contre le Japon, c'était très, très compliqué. On a vu un très beau match avec beaucoup d'enthousiasme et de solidarité, un gros travail défensif. On a bien travaillé et bloqué cette équipe qui joue bien au ballon. On peut être fiers de notre prestation.

    Qu'avez-vous dit à vos joueuses avant la prolongation ?
    Avant la prolongation, pas grand-chose : de continuer à essayer de leur faire mal, à mettre du danger, à rester solidaires. J'avais davantage parlé à la mi-temps en leur demandant de rectifier notre travail défensif qui était un peu lâche en première période. On a fait une meilleure seconde période de ce point de vue-là.

    Clara Matéo a vécu un match frustrant avec peu de bons ballons à exploiter.
    C'est vrai que c'était un match difficile pour elle. On savait que ce serait plus dur que face à l'Allemagne, qu'elles allaient essayer de nous confisquer le ballon et que Clara n'en aurait pas beaucoup. On manque encore un petit peu d'expérience car on aurait dû garder davantage les ballons, ne pas s'en débarrasser trop vite. Clara a eu très peu d'occasions mais elle a su être là au bon moment et au bon endroit.

    Pour votre première finale de Coupe du monde U20, vous affronterez la Corée du Nord, qui a l'expérience de ce genre de rendez-vous (vainqueur en 2006, finaliste en 2008).
    On a vu jouer la Corée contre les États-Unis (en demi-finale, 2-1 a.p.), c'est un football très léché, très académique, fait de passes, avec peut-être un peu moins de qualités techniques que le Japon. Ce sera un match difficile qui va se jouer sur la récupération.»

    Claire Gaillard

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...-eyquem/754693
    "Austin 3:16 says I just whipped your ass !"

  22. #947
    Breizhgone Avatar de Rem56
    Date d'inscription
    octobre 2004
    Localisation
    quelque part par là...
    Messages
    70 407

    Par défaut

    Foot Coupe du Monde U20
    Les Bleuettes sont «comme sur un tremplin» pour Marion Romanelli

    Le 29/11/2016 à 19:52:00

    Marion Romanelli, la latérale droite championne du monde avec les moins de 17 ans en 2012, estime que les Bleuettes, qualifiées pour la finale du Mondial U20, montent en puissance.


    Marion Romanelli (Montpellier) a délivré une passe décisive contre le Japon en demi-finale. (L'Equipe)

    «Que ressentez-vous après ce succès sur le Japon ?
    Beaucoup de fierté, de joie, d'excitation malgré la grosse fatigue parce que c'était vraiment un match épuisant. Tout le travail qu'on a fourni depuis le début de la compétition... (En plein dîner, ses coéquipières l'interrompent pour chanter "On est en finale, on est en finale"... Elle rit) Ça paie, on est de mieux en mieux dans le jeu.

    Cette équipe du Japon vous a posé des problèmes. Quelle analyse faites-vous de ce match ?
    En première période, clairement, on se faisait bien baladées. À la mi-temps, on a rectifié certaines choses et en seconde, elles avaient la possession mais on arrivait bien à les bloquer, elles trouvaient moins de solutions. Là, on s'est senties solides et la confiance est venue petit à petit.

    Une confiance illustrée par cette bonne entame de prolongation et le but de Clara Matéo sur lequel vous êtes décisive ?
    Delphine (Cascarino) a le ballon, elle rentre un peu dans l'axe pour attirer une joueuse, je dédouble, fais l'appel et je centre car j'avais vu Clara dans la surface. Derrière, Clara met un magnifique but de la tête, elle est là, au bon moment. Je crois que c'est son deuxième de la tête. Quand on a une bonne joueuse de tête, on n'hésite pas à centrer car on sait qu'il y a des possibilités de marquer.

    Ce sera votre deuxième finale de Coupe du monde après celle remportée avec les moins de 17 ans en 2012 contre la Corée du Nord (1-1, 7-6 aux t.a.b.).
    Oui, on retrouve en plus la même nation en finale ! Forcément, une médaille d'or, c'est un bon souvenir. On se rappelle surtout de l'aventure humaine, de l'ambiance générale. En 2012, on sentait que quelque chose nous poussait et qu'on allait forcément aller au bout.

    Et aujourd'hui ?
    Aujourd'hui, on a un groupe avec beaucoup de qualités. Quand on arrive à jouer ensemble, à mieux communiquer, on peut faire de très bonnes choses, on l'a prouvé en seconde période. Il y a une bonne ambiance. On travaille et de match en match, on progresse. Je pense qu'on est comme sur un tremplin et petit à petit, on monte et on prend de la puissance.»

    Claire Gaillard

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...manelli/754680
    "Austin 3:16 says I just whipped your ass !"

  23. #948
    Breizhgone Avatar de Rem56
    Date d'inscription
    octobre 2004
    Localisation
    quelque part par là...
    Messages
    70 407

    Par défaut

    Foot Coupe du Monde U20
    Le Graët : la finale de la coupe du monde U20, «c'est déjà une consécration»

    Le 29/11/2016 à 20:41:00


    «Il y a une relève tout à fait exceptionnelle.» (Alain Mounic/L'Équipe)

    Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football est ravi de la qualification de l'équipe de France pour la finale de la Coupe du monde U20. «Les filles sont exceptionnelles, aussi bien au niveau de la volonté que de leurs qualités techniques et tactiques, s'est enthousiasmé l'ancien président de Guingamp, candidat à sa succession à la tête de la FFF. C'est un groupe très, très solidaire qui a su bien défendre. Sur la prolongation, physiquement et techniquement, elles étaient au-dessus. Quand je les vois jouer, je me dis que c'est une équipe en devenir. Il y a une relève tout à fait exceptionnelle. C'est bien pour nos pôles espoirs, nos éducateurs. La Corée du Nord a fait un bon match face aux États-Unis. On voit que la carte du football féminin s'étend. J'ai eu Gilles Eyquem au téléphone. C'est un grand bonheur. Parvenir à battre l'Allemagne, on était fous de joie ; atteindre la finale c'est déjà une consécration.»

    C. Ga.

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...cration/754705
    "Austin 3:16 says I just whipped your ass !"

  24. #949
    Breizhgone Avatar de Rem56
    Date d'inscription
    octobre 2004
    Localisation
    quelque part par là...
    Messages
    70 407

    Par défaut

    Coupe du Monde U20 (Finale) - Gilles EYQUEM : "Avant tout un grand moment à vivre" (FIFA.com)

    Les deux sélectionneurs finalistes de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, Papouasie 2016 ont donné une conférence de presse ce jeudi 1er décembre. Le Français Gilles Eyquem et le Nord-Coréen Yongbong Hwang étaient respectivement accompagnés des milieux de terrain Grace Geyoro et An Song Ok.


    Yongbong Hwang, An Song Ok, Grace Geyoro et Gilles Eyquem (photo FIFA.com)

    Les attentes ?
    Gilles Eyquem

    Comme toute finale, c'est avant tout un grand moment à vivre. J'espère que nous pourrons offrir un beau spectacle au public et que nous remporterons le trophée. Mon homologue nord-coréen a le même objectif. Il n'y aura qu'un vainqueur mais j'espère que ce sera un beau match et que chaque équipe aura assez bien récupéré pour faire une belle prestation. Ce sera surement très disputé, que le meilleur gagne !

    Yongbong Hwang
    Je pense que cette finale sera très intéressante, parce que nos deux pays se sont affrontés à trois reprises durant les précédents tournois. Il y a eu la finale en Azerbaïdjan en 2012 pour la Coupe du Monde U-17, où nous nous étions aussi affrontés en phase de groupes, et il y aussi eu le match pour la troisième place au Canada en 2014 pour la Coupe du Monde U-20. Nous n'avons jamais gagné, donc je m'attend bien sûr à un match difficile.

    Grace Geyoro
    Je m'attends à un très bon match, tout simplement parce que c'est une finale et aussi parce que la Corée du Nord est un adversaire de taille. Quant à nous, si nous sommes arrivées en finale, c'est que nous avons su montrer nos qualités.

    An Song Ok
    Je pense que ce sera un match à la fois intéressant et difficile. Nous sommes très confiantes et nous allons donner le meilleur de nous-mêmes pour l'emporter contre la France et prendre notre revanche.

    L'adversaire ?
    Gilles Eyquem

    Je n'ai plus en tête le match du Canada, c'était il y a longtemps. Je n'ai de toute façon pas l'habitude de vivre au passé, je reste constamment tourné vers l'avenir. Ce qui m'intéresse pour la Corée, c'est ce que j'ai pu voir sur ses derniers matches, c'est à dire une équipe qui allie qualités techniques et tactiques avec un jeu porté vers l'avant qui a mis en difficulté tous ses adversaires.

    Yongbong Hwang
    Nous avons vu tous les matches de la France depuis la phase de groupes jusqu'à la demi-finale. Nous avons étudié leur tactique, leur qualités physiques… Elles ont aussi des points faibles que nous allons tâcher d'exploiter au mieux.

    La Papouasie-Nouvelle-Guinée ?
    Gilles Eyquem

    Nous sommes très satisfaits de notre séjour ici. Entre hier et aujourd'hui, nous avons pu aller à la rencontre de la population, notamment avec nos supporters ce matin. On a pu voir toute la richesse de ces gens et cet enthousiasme autour de la Coupe du Monde. On est très heureux d'avoir pu partager des moments avec ces gens-là. On espère leur rendre ce qu'il nous donné avec le plus beau des spectacles, et la victoire.

    Yongbong Hwang
    Nous avons juste un peu souffert des conditions climatiques, de la chaleur et aussi du vent en demi-finale contre les Etats-Unis. Mais tout s'est très bien passé pour nous. Les gens sont très accueillants et souriants, et je souhaite le meilleur à la Papouasie-Nouvelle-Guinée pour la suite.

    Source FIFA.com

    Jeudi 1 Décembre 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Coupe-du-...om_a13141.html
    "Austin 3:16 says I just whipped your ass !"

  25. #950
    Breizhgone Avatar de Rem56
    Date d'inscription
    octobre 2004
    Localisation
    quelque part par là...
    Messages
    70 407

    Par défaut

    Foot Coupe du Monde U20
    Traumatisme crânien pour Karchaoui

    Le 29/11/2016 à 21:51:00 | Mis à jour le 29/11/2016 à 21:54:53

    La Montpelliéraine Sakina Karchaoui, victime d'un choc avec une Japonaise lors de la demi-finale de Coupe du monde U20, souffre d'un traumatisme crânien. Sa présence pour la finale n'est pas encore remise en cause.


    Sakina Karchaoui a dû sortir juste avant la mi-temps face au Japon. (A. Mounic/L'Équipe)

    Victime, à la demi-heure de jeu de la demi-finale de la Coupe du monde U20, d'un violent choc à la tête alors qu'elle dégageait un corner japonais devant Ichise, qui arrivait lancée, Sakina Karchaoui a tenu dix minutes sur le terrain avant de céder sa place à Théa Gréboval (45e + 2).

    Sonnée, la latérale gauche de Montpellier et des Bleues (7 sélections avec les A) est réapparu sur le banc en seconde période puis a finalement été évacuée sur civière afin de passer des tests à l'hôpital. «Elle a un bon traumatisme crânien, elle était très sonnée, on va surveiller son état, a expliqué le sélectionneur, Gilles Eyquem, qui regrettait que la Japonaise n'ait pas été avertie. Celle qui lui est rentrée dedans, elle ne venait pas pour rien.»

    C. Ga.

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...rchaoui/754737
    "Austin 3:16 says I just whipped your ass !"

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas poster des nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas poster de réponses
  • Vous ne pouvez pas poster des pièces-jointes
  • Vous ne pouvez pas éditer vos messages
  •