Page 5303 sur 5306 PremièrePremière ... 4303480352035253529353015302530353045305 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 132 551 à 132 575 sur 132628

Discussion: Débats Politiques (France)

  1. #132551
    Avatar de ruhadu
    Date d'inscription
    janvier 2009
    Messages
    3 864

    Par défaut

    Citation Envoyé par Al Bundy Voir le message

    Pour les amateurs, un autre extrait coupé

    https://www.youtube.com/watch?v=BAdL314iyTc


    Favoriser le local, écologiquement responsable, et taxer les margoulins de l'import-export en concurrence

    http://www.fondation-2019.fr/tag/tva-circulaire/

  2. #132552
    Avatar de François-17
    Date d'inscription
    décembre 2006
    Localisation
    Lyon
    Messages
    599

    Par défaut

    Citation Envoyé par Upe Voir le message
    Ok, donc explique-moi ça :

    Tu fais fausse route techniquement, mais ça m'interpelle vraiment sur le fond/avis plus général.
    Ma situation personnelle n'est pas le thème de ce topic, désolé de ne pas énumérer les usines, frigos, plonges (pas aux Baléares), entrepôts, radiers et soutes, etc, que j'ai découvert avec plaisir dès l'age de 18 ans sans aucun diplôme ni culture. Si je n'avais pas fait fausse route techniquement, comme tu dis, j'aurais effectivement pu racheter le crédit de mon T1 (sans héritage, en "maillant" et piquant la rouille) pour acheter moins exigu. Je vais faire une réponse groupée et rapide (oups) pour éviter le focus sur ma poire dans les posts qui suivent (débat politique, pas moi ça saoule).

    Edit: retrait de la partie inutile, non convenue. Si d'autres trucs sont hors-sujet, tu dis lesquels et je dégage tout, chef !

    La Révolution Française a eu du très bon, carrément, mais aussi quelques petits effets pervers que je ne souhaite pas tous énumérer ici. Je retiens le fait que couper des têtes n'a pas réduit les lois trophiques entre les gens, puisque l'aristocratie a changé de nom et de forme, avec un roi de droit divin qui laisse la place à plein de rois un peu plus malins bien plus tard (c'est imagé). Ce n'est pas la Révolution en elle-même que j'ai critiqué dans un post précédent, c'est l'utilisation qui en a été faite pour justifier des postures (je n'ai pas été clair avant, ici non plus): Chanter la Marseillaise avec la main sur le coeur (dans une enceinte parlementaire), avant de se faire choper pour abus de biens sociaux, ou corruption, et s'indigner parce qu'un joueur de foot insulte le pays quand il ne fredonne pas les paroles de la chanson <-- c'est pour moi la pire insulte à la Révolution de 89, car à mes yeux le joueur a le droit de ne pas chanter, pour des raisons qui sont peut-être justifiées ou même parce qu'il n'aime pas chanter, quand le politicien n'a pas le droit de se servir du drapeau par intérêt personnel, en se foutant de la gueule du monde avec le sourire bright. C'est un exemple, pas une argumentation, je souhaite seulement émettre des doutes sur les arguments PEUPLE et LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE, République, que j'entends trop souvent sortir de la bouche de VRP qui cherchent une place au chaud. Il n'y a que P.POUTOU (cité dans une réponse plus haut pour m'interpeller) qui a du mérite dans ce panier de crabes, je ne le critiquerai jamais pour sa sincérité et son honnêteté (un peu plus sur sa méthode).

    La méthode justement: quand des gens qui en ont plein le cul cassent tout par dépit et colère, seule la casse est prise en considération, jamais les raisons qui ont mené à la situation de casse. Les élites tant décriées se servent justement de ce petit détail pour neutraliser l'opposition: la violence entraîne une réaction émotive qui annihile toute prise de recul pour comprendre le pourquoi du comment. En défonçant tout, tu rends un immense service à ceux que tu critiques: ils justifient leur place en protégeant les autres de... toi. La méthode Poutou, consistant à aller se faire pourrir sur les plateaux du PAF (de façon huhuhu!) ou de revendiquer un SMIC à 1500E pour tout le monde dans une société plus que divisée, n'est peut-être pas efficace à terme. Je lui souhaite quand même bonne chance pour les prochaines élections présidentielles.

    Le terme troupeau que j'ai employé plus haut, était une taquinerie volontaire, je m'excuse. Pour le reste des /quote auxquels je n'ai pas répondu, j'ai déjà plombé le topic avec de longs posts, alors j'y répondrai dans un prochain si besoin. En dehors du fait que j'ai du mal à résumer ma pensée en 3 lignes, ce n'est pas le topic de ma petite gueule ici. Je dis juste que la révolte c'est dans la tête que ça se passe, pas dans la tronche du voisin. Je vais passer du coq à l’âne ici, en déclarant que les liens qui unissent les hommes ne méritent pas toujours QUE des centaines de pages de thèses entre deux guerres. Bien que les théories soient plus ou moins écoutables, une par une individuellement (pas toutes), le foisonnement du débat lorsqu'elles sont en concurrence engendre trop souvent un combat de forme qui oublie le fond. Le fond ? On est tous sur la même planète, on la pourrit et on se pourrit parce qu'on a tous raison. Je développerai un peu plus bas si vraiment ma logorrhée mérite une quelconque attention.
    Dernière modification par François-17 13/10/2017 à 10h29

  3. #132553
    Avatar de Ishkarnaval
    Date d'inscription
    décembre 2012
    Messages
    9 056

    Par défaut

    Citation Envoyé par rudy69140 Voir le message
    Je ne sais plus si c'est sur ce topic que le sujet avait été évoqué, concernant la mort de l'emploi lié aux progrès technologiques. En tout cas, il y a un reportage sur le sujet sur 5 actuellement.

    Ce qui me "questionne" le plus, c'est ce qui vont devenir de nos vies "sociales" sans emploi. Si on veux une vision agréable des choses, faut vraiment être utopique voire candide je pense, mais ça fait un peu peur tout de même. Y'a de toute façon qu'à voir comment se passent les choses aujourd'hui pour comprendre que le travailleur (ou le "futur ex travailleur") n'a pas trop la main dans ce rapport de force.

    Enfin ce n'est que mon avis, en cas d'une suppression globale (ou quasi) de l'emploi.
    Alors le recul du travail, ça avait été envisagé par le passé. C'est d'ailleurs assez marrant que des auteurs comme Mills qui ont vécu à une époque où le progrès technique était incomparable aux nôtres aient pensé cet état stationnaire tandis qu'actuellement, l'envisager revient vite à être taxé de méchant décroissant voulant vivre à la bougie.

    Il y a aussi la gauche des années 60/70 qui réfléchir à cette éventualité, notamment en envisageant une loi qui, en fonction de la productivité, équilibrerait les choses, en gros, entre hausse du salaire et baisse du temps de travail. Bon, l'avantage, c'est qu'en n'offrant pas la possibilité aux ouvriers d'augmenter leur salaire en fonction de la hausse de la productivité, le problème a été résolu

    Sinon, ce qui semble compliqué à envisager actuellement, c'est que tout a été fait pour stimuler en permanence la croissance : on doit, quoi qu'il arrive, toujours consommer plus, toujours dépenser plus, donc toujours travailler autant. C'est donc difficile d'envisager un monde où le travail reculerait naturellement et où l'on reviendrait à ce qui était envisagé dans les textes et projets politiques passés : un travail qui ne serait plus constitutif de notre vie, en tout cas plus du tout l'élément central comme maintenant.

    Concernant l'inquiétude du travailleur qui n'aurait pas la main-mise sur ce processus, je suis peut-être naïf mais je pense qu'à un moment donné, on ne pourra pas inventer sans cesse des bullshit jobs et les travailleurs commenceront aussi à réaliser qu'il y en a de plus en plus mis sur le carreau. En d'autres termes, quand ça ne marchera que très difficilement, que les compromis pour avoir du travail seront extrêmement importants et surtout que la révolution technologique obligera à beaucoup de changements de carrière notamment chez ceux qui ont actuellement un très bon poste, peut-être que les choses changeront. Mais en attendant, on fera comme pour l'écologie, à faire comme si le problème n'existait pas, alors qu'il existe déjà pour toute une génération qui ne trouve plus sa place sur le marché de l'emploi. Certains finissent même par devenir prof, c'est pour dire
    Nouveau pseudo pour une nouvelle vie.

  4. #132554
    ! Avatar de Upe
    Date d'inscription
    décembre 2006
    Messages
    21 314

    Par défaut

    Citation Envoyé par François-17 Voir le message
    ...
    Je ne te demandais pas de raconter tout ça, mais juste de dire "la branche automobile", "la métallurgie" etc., ou au pire juste un nombre.


    Quand je dis que techniquement tu fais fausse route, c'est à propos de ça :

    Citation Envoyé par François-17 Voir le message
    En France, la mobilité sociale est une farce et les accords de branches sont un paquet de merde qui sert seulement à justifier l'immobilisme: j'ai été payé au lance-pierres grâce aux accords de branche, j'aurais pu entrevoir plus si j'avais sucé la nouille du délégué syndical pendant la période d'essai.
    Les accords de branche prévient des rémunérations supérieures au SMIC (et si c'est pas le cas, le SMIC s'applique; donc si tu dois râler, c'est contre l'Etat, pas la branche).

    Ensuite, sucer un DS ne te permet pas grand chose, si ce n'est espérer avoir son soutien le jour où on veut te virer, ou bien faire carrière dans un syndicat.

    Enfin, je vois pas pourquoi tu parles de "paquet de merde qui sert à justifier l'immobilisme" à propos des accords de branche.


    Tu peux de contenter de répondre sur ces quelques points, sans trop t'égarer sur ta vie

    PS. Si je réponds pas avant plusieurs jours, c'est parce que je suis occupé, pas parce que je fais la gueule ou que tu m'as saoulé
    Citation Envoyé par stadier Voir le message
    - Upe : ça tiendrait qu'à moi tu serais responsable des Sports sur Canal ...

  5. #132555
    Avatar de François-17
    Date d'inscription
    décembre 2006
    Localisation
    Lyon
    Messages
    599

    Par défaut

    Dernière modification par François-17 13/10/2017 à 10h25

  6. #132556
    Avatar de François-17
    Date d'inscription
    décembre 2006
    Localisation
    Lyon
    Messages
    599

    Par défaut

    Edit: message polémique supprimé, ça me ferait chier d'insulter le type au dessus en répondant à un autre.
    Dernière modification par François-17 13/10/2017 à 10h30

  7. #132557

    Par défaut

    Comme prevu, la grosse mafieuse de Ferrand est absout (de table) par le parquet de Brest, celui qui ne voulait pas enqueter sur lui et qui avait quand meme du le faire quand l'affaire a commencé a trop sentir mauvais.

    J'aime particulierement le passage ou on nous explique que la prise illegale d'interet est prescrite car Ferrand n'a pas cherché a la dissimulée (on pourra en douter, vu qu'il n'avait averti personne que c'etait lui qui avait crée la SCI de sa femme) mais je trouve ca en soi deja assez marrant.

    Il n'a pas cherché a dissimuler sa prise illegale d'interet. Ca veut dire qu'il l'a fait au grand jour, que tout le monde le savait
    - "Oui monsieur le juge, je m'en suis mis plein les poches (enfin celles de ma femme) en me servant de la mutuelle, qui aurait surement autrement plus gagné a acheter elle meme les locaux d'ailleurs, mais je ne l'ai jamais caché, tout le monde etait au courant !"
    - "Bon et bien compte tenu de ces elements, ca va, on ne vous poursuivra pas !"

    Et bien entendu, qui est vite venu pour plaindre ce pauvre Ferrand, tres affecté, profondemment meurtri par les odieuses accusations infondées qu'il a du subir ? BFM TV bien entendu.
    Dernière modification par Al Bundy 13/10/2017 à 18h10
    Citation Envoyé par interactif Voir le message
    si j'avais du aller voter, j'aurais évidemment voté Juppé.

  8. #132558

    Par défaut

    ben voilà, il a obtenu son bâton de maréchal, ferrand
    Noël au balcon, enrhumé comme un con

  9. #132559

    Date d'inscription
    décembre 2005
    Messages
    2 182

    Par défaut

    Citation Envoyé par François-17 Voir le message
    Ma situation personnelle n'est pas le thème de ce topic, désolé de ne pas énumérer les usines, frigos, plonges (pas aux Baléares), entrepôts, radiers et soutes, etc, que j'ai découvert avec plaisir dès l'age de 18 ans sans aucun diplôme ni culture. Si je n'avais pas fait fausse route techniquement, comme tu dis, j'aurais effectivement pu racheter le crédit de mon T1 (sans héritage, en "maillant" et piquant la rouille) pour acheter moins exigu. Je vais faire une réponse groupée et rapide (oups) pour éviter le focus sur ma poire dans les posts qui suivent (débat politique, pas moi ça saoule).

    Edit: retrait de la partie inutile, non convenue. Si d'autres trucs sont hors-sujet, tu dis lesquels et je dégage tout, chef !

    La Révolution Française a eu du très bon, carrément, mais aussi quelques petits effets pervers que je ne souhaite pas tous énumérer ici. Je retiens le fait que couper des têtes n'a pas réduit les lois trophiques entre les gens, puisque l'aristocratie a changé de nom et de forme, avec un roi de droit divin qui laisse la place à plein de rois un peu plus malins bien plus tard (c'est imagé). Ce n'est pas la Révolution en elle-même que j'ai critiqué dans un post précédent, c'est l'utilisation qui en a été faite pour justifier des postures (je n'ai pas été clair avant, ici non plus): Chanter la Marseillaise avec la main sur le coeur (dans une enceinte parlementaire), avant de se faire choper pour abus de biens sociaux, ou corruption, et s'indigner parce qu'un joueur de foot insulte le pays quand il ne fredonne pas les paroles de la chanson <-- c'est pour moi la pire insulte à la Révolution de 89, car à mes yeux le joueur a le droit de ne pas chanter, pour des raisons qui sont peut-être justifiées ou même parce qu'il n'aime pas chanter, quand le politicien n'a pas le droit de se servir du drapeau par intérêt personnel, en se foutant de la gueule du monde avec le sourire bright. C'est un exemple, pas une argumentation, je souhaite seulement émettre des doutes sur les arguments PEUPLE et LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE, République, que j'entends trop souvent sortir de la bouche de VRP qui cherchent une place au chaud. Il n'y a que P.POUTOU (cité dans une réponse plus haut pour m'interpeller) qui a du mérite dans ce panier de crabes, je ne le critiquerai jamais pour sa sincérité et son honnêteté (un peu plus sur sa méthode).

    La méthode justement: quand des gens qui en ont plein le cul cassent tout par dépit et colère, seule la casse est prise en considération, jamais les raisons qui ont mené à la situation de casse. Les élites tant décriées se servent justement de ce petit détail pour neutraliser l'opposition: la violence entraîne une réaction émotive qui annihile toute prise de recul pour comprendre le pourquoi du comment. En défonçant tout, tu rends un immense service à ceux que tu critiques: ils justifient leur place en protégeant les autres de... toi. La méthode Poutou, consistant à aller se faire pourrir sur les plateaux du PAF (de façon huhuhu!) ou de revendiquer un SMIC à 1500E pour tout le monde dans une société plus que divisée, n'est peut-être pas efficace à terme. Je lui souhaite quand même bonne chance pour les prochaines élections présidentielles.

    Le terme troupeau que j'ai employé plus haut, était une taquinerie volontaire, je m'excuse. Pour le reste des /quote auxquels je n'ai pas répondu, j'ai déjà plombé le topic avec de longs posts, alors j'y répondrai dans un prochain si besoin. En dehors du fait que j'ai du mal à résumer ma pensée en 3 lignes, ce n'est pas le topic de ma petite gueule ici. Je dis juste que la révolte c'est dans la tête que ça se passe, pas dans la tronche du voisin. Je vais passer du coq à l’âne ici, en déclarant que les liens qui unissent les hommes ne méritent pas toujours QUE des centaines de pages de thèses entre deux guerres. Bien que les théories soient plus ou moins écoutables, une par une individuellement (pas toutes), le foisonnement du débat lorsqu'elles sont en concurrence engendre trop souvent un combat de forme qui oublie le fond. Le fond ? On est tous sur la même planète, on la pourrit et on se pourrit parce qu'on a tous raison. Je développerai un peu plus bas si vraiment ma logorrhée mérite une quelconque attention.
    Reste la seule et unique question : que faisons-nous pour que ça change ?
    Tu votes, tu votes pas : kif kif bourricot
    Tu tentes de vivre altermondialistiquement ou artistitiquement ou boboégoïstement, bref tu pèses queue dalle
    Tu te démènes à convaincre la foule : trois pèlerins et une bonne sœur au mieux te suivront
    Tu cries à la révolution : soit on ne t'entend pas soit on t'enferme
    Il reste le cynisme ou le suicide mais c'est pas très constructif.

  10. #132560
    Avatar de François-17
    Date d'inscription
    décembre 2006
    Localisation
    Lyon
    Messages
    599

    Par défaut

    Citation Envoyé par hunkle Voir le message
    Reste la seule et unique question : que faisons-nous pour que ça change ?
    Tu votes, tu votes pas : kif kif bourricot
    Tu tentes de vivre altermondialistiquement ou artistitiquement ou boboégoïstement, bref tu pèses queue dalle
    Tu te démènes à convaincre la foule : trois pèlerins et une bonne sœur au mieux te suivront
    Tu cries à la révolution : soit on ne t'entend pas soit on t'enferme
    Il reste le cynisme ou le suicide mais c'est pas très constructif.
    Réponse un peu paraphrasée:

    Tu votes, tu ne votes pas, kif kif bourricot. Tu pèses que dalle et tu en profites pour vivre, avec des altermondialistes ou des artistes si tu veux; les pélerins et la bonne soeur sont à St-Jacques. Tu ne cries pas, au contraire, tu souris (en te forçant) parce qu'on t'entendra mieux sans t'enfermer. C'est cynique de réduire l'influence de ceux qui te font chier en les évitant au maximum, en limitant les intéractions ? Tu leur achèteras moins de Tercian pour ton suicide, l'acier des barreaux de leurs prisons te coutera un peu moins cher à terme.

    Trève de mauvaise plaisanterie.

    Pendant la seconde guerre mondiale chez certains STO envoyés chez les nazis, l'arrêt des productions (machine en panne) et la productivité en marche-arrière (défaut d'usinage), sans revendication officielle (il valait mieux), ont peut-être foutu des gens dans la merde à court-terme (eux), mais ca a foutu autre chose au moment de toucher les dividendes... euh non les alliés. Quand tu retires un homme des facteurs de production, il est remplacé par un autre --> temps de formation, rentabilité plus faible pendant un certain temps, délocalisation ? ok ! Pendant 2 ou 3 ans tout le monde en chie, mais au bout de quelques années celui qui t'exploite y perdra plus que toi. Il y a une quinzaine d'années, c'était le festival des délocalisations dans les pays en voie de développement. Certains actionnaires et patrons se sont un peu calmés quand ils ont fait le bilan qualité. Le conseil d'administration qui prend tout le monde pour des cons, il vend à qui en fait ? <-- le combat est ici, pas dans la rue. Le jour où l'Etat (ou l'Europe) aura les burnes de ne pas intégrer les entreprises dégueulasses dans les appels d'offres, cad celles qui ont pris des subventions pour ensuite virer (aux appels d'offres suivants, elles sont disqualifiées d'avance sur bilans chiffrés), ça commencera à réfléchir mieux et plus vite. Le jour où des salariés spoliés expliqueront noir sur blanc, via le web et de façon développée et agréable, comment leurs élites les ont entubés: les consommateurs seront une force de frappe bien plus efficace que des cagoules qui crament des voitures de flics. C'est vrai que c'est complètement con comme concept, vraiment plus con que de se faire taper sur la gueule pour qu'à la sortie, il y ait plus de CRS et de chômeurs dans les rues <-- ce qui se passe depuis très longtemps.

  11. #132561

    Par défaut

    t'as de l'argent, tu fais des beaux gestes

    Gratuit pour les sans-abris

    Particularité du nouveau restaurant que va ouvrir Novak Djokovic : il sera gratuit pour les sans-abris, comme il l’explique dans un communiqué.

    "L’argent n’est pas un problème pour moi. J’en ai gagné assez pour nourrir toute la Serbie. Je pense qu’ils le méritent après le soutien que j’ai reçu de leur part"


    Bon, pour ceux qui en moins, c'est effectivement beaucoup plus compliqué.On voit de plus en plus que les gens blasés de la politique, soit s'enferment et s'occupent d'eux mêmes, soit essaient de s'aider , d'être bénévoles, de faire du coopératif , du collectif, de faire du troc, etc....Bref de gérer ensemble les moyens du bord. Avec peu de vision sur l'avenir , plutôt résignés à s'occuper du présent.
    Noël au balcon, enrhumé comme un con

  12. #132562
    Avatar de lochiba88
    Date d'inscription
    octobre 2010
    Localisation
    Aix-en-Provence
    Messages
    26 502

    Par défaut

    Merci à notre président d'enfin oser dénoncer l'hypocrisie des APL. Depuis le temps que je tape sur ça, j'arrive même pas à comprendre qu'aussi peu de gens le dénoncent...

    Les APL sont beaucoup trop élevés et les loyers sont en conséquence beaucoup trop élevés également. Il faut baisser le coût du logement, c'est même plus de l'urgence c'est vital. C'est invraisemblable que si peu de politiques l'aient compris
    Citation Envoyé par psgmagic69 Voir le message
    A qui on fait les fesses ce week end

  13. #132563

    Par défaut

    Citation Envoyé par lochiba88 Voir le message
    Merci à notre président d'enfin oser dénoncer l'hypocrisie des APL. Depuis le temps que je tape sur ça, j'arrive même pas à comprendre qu'aussi peu de gens le dénoncent...

    Les APL sont beaucoup trop élevés et les loyers sont en conséquence beaucoup trop élevés également. Il faut baisser le coût du logement, c'est même plus de l'urgence c'est vital. C'est invraisemblable que si peu de politiques l'aient compris
    et tu fais comment ?
    Noël au balcon, enrhumé comme un con

  14. #132564

    Par défaut

    Et puis d'abord , ce n'est pas mon président, mais le président.

    Ensuite, il faudrait arrêter de nous dire que le monde précédent n'a pas existé et que le big bang commence aujourd'hui.

    https://www.contrepoints.org/2015/06...ocatif-a-paris

    la question principale est : comment fait on pour obliger un propriétaire à louer son bien (en payant des impôts ) et en plus à baisser les loyers (sachant qu'en plus après location il y a travaux) dans une société libérale ou il ne faut surtout pas contraindre ?

    contrairement à ce que tu dis, Y'en a qu'ont essayé, ils ont eu des problèmes !

    Oui les loyers sont beaucoup trop cher , mais...
    Noël au balcon, enrhumé comme un con

  15. #132565
    Avatar de lochiba88
    Date d'inscription
    octobre 2010
    Localisation
    Aix-en-Provence
    Messages
    26 502

    Par défaut

    Citation Envoyé par oliver69 Voir le message
    et tu fais comment ?
    C'est bien le problème, on est allé tellement loin dans les aides de l'Etat pour le logement qui n'ont servi qu'à renchérir le coût du logment, que c'est très compliqué de faire un retour en arrière sans casser des oeufs...

    La politique française du logement est quand même désastreuse depuis des lustres, ça coûte cher à l'Etat, ça coûte cher aux locataires, à ceux qui veulent acheter... aujourd'hui 80% des français ne peuvent pas acheter dans les zones tendues (et encore je dois être gentil). C'est ça le scandale de l'immobilier.

    Tout ça pour le seul profit de ceux qui font de la spéculation immobilière volontaire ou involontaire, en tous cas ils se sont enrichi sur le dos de l'Etat et de ceux qui n'avaient pas les moyens d'acheter, est-ce bien là la justice sociale que nous vend la gauche ?
    Citation Envoyé par psgmagic69 Voir le message
    A qui on fait les fesses ce week end

  16. #132566

    Par défaut

    Citation Envoyé par oliver69 Voir le message
    Et puis d'abord , ce n'est pas mon président, mais le président.

    Ensuite, il faudrait arrêter de nous dire que le monde précédent n'a pas existé et que le big bang commence aujourd'hui.

    https://www.contrepoints.org/2015/06...ocatif-a-paris

    la question principale est : comment fait on pour obliger un propriétaire à louer son bien (en payant des impôts ) et en plus à baisser les loyers (sachant qu'en plus après location il y a travaux) dans une société libérale ou il ne faut surtout pas contraindre ?

    contrairement à ce que tu dis, Y'en a qu'ont essayé, ils ont eu des problèmes !

    Oui les loyers sont beaucoup trop cher , mais...
    la loi de l'offre et de la demande, il y a que ça qui marche quand c'est dérégulé.
    Il faut donc construire plus de logement (c'est de toute façon une nécessité reconnue de tous), mais ça suffit pas et est quasiment impossible dans les centre-ville.
    Pour les centre-ville, en théorie, si tu supprimes les apl, les gens ne pourraient plus payer les loyers demandés, sauf que si personne ne peut payer, le proprio devra bien baisser le loyer pour trouver qq'un.
    Le problème est évidemment plus complexe que ça et il est pas question de supprimer les apl (ce qui foutrait un bordel monstre), mais il faut trouver un juste milieu entre:
    1. les apl pour soutenir les locataires qui en ont besoin
    2. la lutte contre les loyers abusifs qui profitent des apl pour gonfler et coutent des milliards
    3. ne pas dégouter l'investissement locatif
    4. le contrôle des offices HLM qui ressemblent dans certains cas à une sorte de mafia
    5. le contrôle aussi des syndics dont la gestion est souvent mauvaise ce qui fait augmenter les charges et donc le loyer du locataire. C'est un scandale qu'un syndic soit rémunéré au pourcentage de ses dépenses et a donc intérêt à choisir un artisan qui gonfle son devis par exemple...
    On a sans doute placé le curseur trop vers le point 1 et négligé l'abus du point 2 qu'il faut repérer et punir. La réponse doit aussi être différenciée selon les régions / villes voire quartiers, car on ne peut pas avoir la même politique du logement dans un village du Cantal, une ville moyenne ou à Paris.

    La politique du logement est un tout, mais comme dans beaucoup d'autres secteurs, on pourrait faire beaucoup mieux en dépensant beaucoup moins mais pour ça il faut du pragmatisme et du courage politique. J'espère que Macron l'aura.
    Allez l'OL !!!

  17. #132567

    Par défaut

    Citation Envoyé par lochiba88 Voir le message
    C'est bien le problème, on est allé tellement loin dans les aides de l'Etat pour le logement qui n'ont servi qu'à renchérir le coût du logment, que c'est très compliqué de faire un retour en arrière sans casser des oeufs...

    La politique française du logement est quand même désastreuse depuis des lustres, ça coûte cher à l'Etat, ça coûte cher aux locataires, à ceux qui veulent acheter... aujourd'hui 80% des français ne peuvent pas acheter dans les zones tendues (et encore je dois être gentil). C'est ça le scandale de l'immobilier.

    Tout ça pour le seul profit de ceux qui font de la spéculation immobilière volontaire ou involontaire, en tous cas ils se sont enrichi sur le dos de l'Etat et de ceux qui n'avaient pas les moyens d'acheter, est-ce bien là la justice sociale que nous vend la gauche ?
    non, c'est la paix sociale achetée sur le dos des générations futures

    sinon d'accord avec ton texte, on fait de la merde depuis des décennies et ça sera compliqué de revenir en arrière, mais il faut tirer le frein à main, car dans 5 ans ça serait encore plus compliqué et plus brutal
    Allez l'OL !!!

  18. #132568
    Avatar de François-17
    Date d'inscription
    décembre 2006
    Localisation
    Lyon
    Messages
    599

    Par défaut

    Citation Envoyé par lochiba88 Voir le message
    C'est bien le problème, on est allé tellement loin dans les aides de l'Etat pour le logement qui n'ont servi qu'à renchérir le coût du logment, que c'est très compliqué de faire un retour en arrière sans casser des oeufs...

    La politique française du logement est quand même désastreuse depuis des lustres, ça coûte cher à l'Etat, ça coûte cher aux locataires, à ceux qui veulent acheter... aujourd'hui 80% des français ne peuvent pas acheter dans les zones tendues (et encore je dois être gentil). C'est ça le scandale de l'immobilier.

    Tout ça pour le seul profit de ceux qui font de la spéculation immobilière volontaire ou involontaire, en tous cas ils se sont enrichi sur le dos de l'Etat et de ceux qui n'avaient pas les moyens d'acheter, est-ce bien là la justice sociale que nous vend la gauche ?
    Le coup des 5 euros de moins pour les APL ne résoudra pas grand chose en termes de comptes publics plus tard. Pendant que certains locataires perdront l'équivalent d'un repas par mois, les propriétaires n'ajusteront pas les loyers et les bailleurs immobiliers compenseront l'éventuel manque à gagner par d'autres dépenses pour justifier leur CA (si jamais l'Etat leur demandait de reporter la baisse sur les loyers). Bref cette baisse des APL, quelle soit bonne ou mauvaise, est un ajustement sur les comptes de l'Etat (à l'instant T) qui n'aura pas ou peu d'incidence sur le pouvoir d'achat ou l'investissement. Comme les aides de l'Etat sont jugées énormes, comparées à d'autres pays d'Europe, le fait que les allocataires perdent un repas sera juste vu comme un petit détail à terme (cynique mais objectif: donnes-toi un RSA + APL et viens juger).

    Pour que le prix de l'immobilier baisse dans un secteur donné, je veux dire ne grimpe pas trop dans le temps, il faut qu'un secteur voisin moins cher offre des perspectives (par l'investissement d'Etat), pour que la zone chère initiale soit mise en concurrence <-- seul facteur de baisse des prix dans une zone surévaluée. Par conséquent, le fait d'investir qualitativement dans des secteurs sous-évalués amène à terme les secteurs chers à ralentir l'inflation des prix. C'est l'investissement suivi de la mise en concurrence qui modifie le coût au mètre carré initial, donc le prix de location à l'issue. Sans mise en concurrence pour stabiliser des prix, le bon vouloir des uns et des autres n'est pas un argument assuré pour arriver aux résultats souhaités par l'Etat.

    Ici le but était juste de réduire des dépenses dans un domaine précis, parce que le fameux déficit à 3% est la clé de voûte de la stratégie d'Etat. Les loyers ne baisseront jamais de 5 euros et tout le monde le sait; si ça arrive en apparence, ce sera compensé dans les charges.
    Dernière modification par François-17 15/10/2017 à 21h57

  19. #132569

    Par défaut

    Si on regarde le secteur étudiant ou jeune salarié, on s’aperçoit qu' hormis les résidences, la plupart ne sont pas logés en HLM, mais dans le secteur privé, souvent en colocation d'ailleurs. D'ailleurs, lorsqu'on connait les critères et les listes d'attente parfois de quelques années, finalement le nombre d'élus est restreint par rapport à la demande.

    Construire dans le social bien sûr, mais au prix du terrain et en rapprot avec le disponibilité de terrains, ca devient très chaud.
    Pour le privé, lorsqu'on entend les propriétaires , il n'y a pas grand chose qui les incite à louer :CSG ou Impôts , locataires qui parfois squattent sans payer, ou ne partent plus, dégradations , et souvent travaux de remise en état. le système 9 mois avec etudiants les interesse plus , pour pouvoir ensuite soit occuper les 3 autres mois, soit louer pour vacances ce qui rapporte plus.
    Donc d'abord personne ne peut obliger un propriétaire à baisser ses loyers. Air bnb ou des organismes qui s'occupent de ces locations est devenu une solution très utilisée parce que ca rapporte plus.

    et comme les communes maintenant taxent plus les résidences secondaires, et qu'il est envisagé de bien taper sur les propriétaires, je me demande bien ce qui va les motiver à louer à l'année en baissant les loyers.

    Je parle pratique.
    Noël au balcon, enrhumé comme un con

  20. #132570
    Avatar de François-17
    Date d'inscription
    décembre 2006
    Localisation
    Lyon
    Messages
    599

    Par défaut

    La baisse de 5 euros des APL pourrait se justifier en elle-même, si le nouveau pouvoir ne passait pas son temps (depuis l'été) à alléger en haut sans apporter des contreparties en bas. On est tous d'accord pour dire que les taxes en France sont un frein à l'initiative, le problème est que lorsque tu focalises la baisse des taxes sur la catégorie la plus aisée, en réduisant l'Etat-Providence plus bas dans les sphères, tu ne peux pas revendiquer une politique qui dépasse les clivages: c'est une politique libérale assumée.

    C'est ça le reproche que je fais au pouvoir actuel depuis quelques temps. La recherche de centrisme qui tient compte de TOUS les français n'est qu'apparente. J'ai entendu les propos du PR ce soir et je suis ravi de réformer et assouplir, je regrette énormément que cela ne se fasse que dans un sens. Quand le PR parle de formation, je serais curieux de voir plus tard des salariés licenciés choisir leur voie pour rebondir, à la place de filières imposées, parce qu'à 120 km un entrepreneur cherche un nettoyeur de chiottes. Ceci n'est pas un jugement, juste une sale impression. J'aurais préféré que le PR assume son libéralisme au grand jour, histoire de vacciner l'ensemble des électeurs de centre-gauche qui lui ont fait confiance.

    Combien l'Etat va-t-il investir dans les éoliennes flottantes pour compenser un passage du nucléaire à 50% au lieu de 75? 1 prototype mis à l'eau hier avant d'avoir 2 unités en Bretagne + 2 unités en méditerranée plus tard, ça fait combien de GW ? L'Etat doit prendre l'initiative et investir, il y aura retour sur investissement (mieux que le nucléaire), mais là ça parle de déficit public et des 3% de dette. <-- c'est du libéralisme tout court, rien d'autre. Quand les théories de Keynes ont relancé la machine US avec le new deal de Roosevelt, l'Etat a investi, donc emprunté, pour rééquilibrer les comptes par retours sur investissements et gagner plus tard. Aujourd'hui j'ai un peu l'impression que le PR fonctionne comme un ultra-libéral, qui gratte le dos de la gauche comme un docteur. J'aurais préféré qu'il assume.
    Dernière modification par François-17 15/10/2017 à 22h24

  21. #132571

    Par défaut

    Citation Envoyé par François-17 Voir le message
    La baisse de 5 euros des APL pourrait se justifier en elle-même, si le nouveau pouvvoir ne passait pas son temps (depuis l'été) à alléger en haut sans apporter des contreparties en bas. On est tous d'accord pour dire que les taxes en France sont un frein à l'initiative, le problème est que lorsque tu focalise la baisse des taxes sur la catégorie la plus aisée, en réduisant l'Etat-Providence plus bas dans les sphères, tu ne peux peux revendiquer une politique qui dépasse les clivages: c'est une politique libérale assumée.

    C'est ça le reproche que je fais au pouvoir actuel depuis quelques temps. La recherche de centrisme qui tient compte de TOUS les français n'est qu'apparente. J'ai entendu les propos du PR ce soir et je suis ravi de réformer et assouplir, je regrette énormément que cela ne se fasse que dans un sens. Quand le PR parle de formation, je serais curieux de voir plus tard des salariés licenciés choisir leur voie pour rebondir, à la place de filières imposées, parce qu'à 120 km un entrepreneur cherche un nettoyeur de chiottes. Ceci n'est pas un jugement, juste une sale impression. J'aurais préféré que le PR assume son libéralisme au grand jour, histoire de vacciner l'ensemble des électeurs de centre-gauche qui lui ont fait confiance.

    Combien l'Etat va-t-il investir dans les éoliennes flottantes pour compenser un passage du nucléaire à 50% au lieu de 75? 1 prototype mis à l'eau hier avant d'avoir 2 unités en Bretagne + 2 unités en méditerranée plus tard, ça fait combien de GW ? L'Etat doit prendre l'initiative et investir, il y aura retour sur investissement (mieux que le nucléaire), mais là ça parle de déficit public et des 3% de dette. <-- c'est du libéralisme tout court, rien d'autre. Quand les théories de Keynes ont relancé la machine US avec le new deal de Roosevelt, l'Etat a investi, donc emprunté, pour rééquilibrer les comptes par retours sur investissements et gagner plus tard. Aujourd'hui j'ai un peu l'impression que le PR fonctionne comme un ultra-libéral en grattant le dos de la gauche comme un docteur. J'aurais préféré qu'il assume.
    Tu l'as dit, la baisse de 5€ c'est un ajustement à l'instant t, parce que tout le monde sait que le budget 2017 n'était pas tenable. Ca doit bien sur s'inscrire dans une réforme de fond des APL et la politique du logement (voir mon post précédent), sinon ça sert à rien.

    La réforme de l'isf était dans son programme, il fait ce qu'il a dit sur ce point. La réforme de la la taxe d'habitation ou la baisse des cotisations doivent profiter à tous et surtout à ceux qui gagnent le moins. On en parle pas, mais l'allocation handicapée a été augmentée.
    Chaque année 35 milliards partent dans la formation pro, et pourtant les salariés qui en ont le plus besoin n'en voient souvent pas la couleur, c'est un des grands scandales et il faut absolument changer ça pour que les chômeurs et les gens les moins formées dans les métiers ou postes vont disparaitre se forment à autre chose.
    Ta remarque sur les 120km est de la mauvaise fois, car l'entrepreneur à 120km de GMS cherchent des profils qui correspondent aux emplois chez GMS, pas des balayeurs de chiottes.
    Tu parles d'équilibre gauche/droite, mais c'est un secret pour personne que macron est économiquement libéral. Mais il est aussi contre les déremboursement de médicaments et pour la pma qui sont plutot des idées que ne défendent pas la droite.

    Pour les éoliennes, les éoliennes flottantes ne sont pas une technologie au point, donc il faut d'abord faire des tests, c'est pas une question d'investissement, ça prend du temps, c'est comme ça. Pour l'offhosre, on a pris du retard sur l'Allemagne et l'Angleterre qui ont des GW (mais des éoliennes plantées dans le sol, pas flottantes). Il y a des projets de 4 parcs qui sont bloquées par des recours systématiques en justice depuis des années. Sur ce point, pas une question de financement, mais plus de règlement, et pour déverrouiller la filière, il faut simplifier. J'espère que ça sera fait, parce qu'au delà des éoliennes ça bloque aussi le développement et la croissance. On se souvient tous du stade qui a mis 10 ans entre le début du projet et l’inauguration (pour 3 ans de travaux...) et qui sans l'euro ne serait surement jamais sorti de terre.
    Le new deal a marché dans les années 30 dans une économie non mondialisée. La relance par la consommation ça marche pas, car on ne consommerait pas de produits fait en France, donc on relancerait les autres économies. Mais pour l'investissement, Macron prévoit un plan de 50 milliards, j'ai pas le détail, mais il y a si je me souviens bien entre autre un budget pour la rénovation thermique des batiments publics. Pendant la campagne il a défendu sur france 2 un retour sur investissement en 10 ans avec les économies d'énergie. Dans ce meme registre, le grand emprunt de sarkozy a aussi du te ravir à l'époque.
    Allez l'OL !!!

  22. #132572
    Avatar de François-17
    Date d'inscription
    décembre 2006
    Localisation
    Lyon
    Messages
    599

    Par défaut

    Citation Envoyé par topofnet1 Voir le message
    Tu l'as dit, la baisse de 5€ c'est un ajustement à l'instant t, parce que tout le monde sait que le budget 2017 n'était pas tenable. Ca doit bien sur s'inscrire dans une réforme de fond des APL et la politique du logement (voir mon post précédent), sinon ça sert à rien.

    La réforme de l'isf était dans son programme, il fait ce qu'il a dit sur ce point. La réforme de la la taxe d'habitation ou la baisse des cotisations doivent profiter à tous et surtout à ceux qui gagnent le moins. On en parle pas, mais l'allocation handicapée a été augmentée.
    Chaque année 35 milliards partent dans la formation pro, et pourtant les salariés qui en ont le plus besoin n'en voient souvent pas la couleur, c'est un des grands scandales et il faut absolument changer ça pour que les chômeurs et les gens les moins formées dans les métiers ou postes vont disparaitre se forment à autre chose.
    Ta remarque sur les 120km est de la mauvaise fois, car l'entrepreneur à 120km de GMS cherchent des profils qui correspondent aux emplois chez GMS, pas des balayeurs de chiottes.
    Tu parles d'équilibre gauche/droite, mais c'est un secret pour personne que macron est économiquement libéral. Mais il est aussi contre les déremboursement de médicaments et pour la pma qui sont plutot des idées que ne défendent pas la droite.

    Pour les éoliennes, les éoliennes flottantes ne sont pas une technologie au point, donc il faut d'abord faire des tests, c'est pas une question d'investissement, ça prend du temps, c'est comme ça. Pour l'offhosre, on a pris du retard sur l'Allemagne et l'Angleterre qui ont des GW (mais des éoliennes plantées dans le sol, pas flottantes). Il y a des projets de 4 parcs qui sont bloquées par des recours systématiques en justice depuis des années. Sur ce point, pas une question de financement, mais plus de règlement, et pour déverrouiller la filière, il faut simplifier. J'espère que ça sera fait, parce qu'au delà des éoliennes ça bloque aussi le développement et la croissance. On se souvient tous du stade qui a mis 10 ans entre le début du projet et l’inauguration (pour 3 ans de travaux...) et qui sans l'euro ne serait surement jamais sorti de terre.
    Le new deal a marché dans les années 30 dans une économie non mondialisée. La relance par la consommation ça marche pas, car on ne consommerait pas de produits fait en France, donc on relancerait les autres économies. Mais pour l'investissement, Macron prévoit un plan de 50 milliards, j'ai pas le détail, mais il y a si je me souviens bien entre autre un budget pour la rénovation thermique des batiments publics. Pendant la campagne il a défendu sur france 2 un retour sur investissement en 10 ans avec les économies d'énergie. Dans ce meme registre, le grand emprunt de sarkozy a aussi du te ravir à l'époque.
    La mauvaise foi des chiottes était volontaire et caricaturale, désolé, mais en prenant ton raisonnement pour argent comptant, on réduit la non-adhésion des licenciés qui refusent de bouger là-bas à de la mauvaise foi aussi, ce qui est facile quand on ne croise pas ce problème en face. Si les boulots à 120km sont identiques, donc rémunérés pareils, quelle est la compensation pour la distance parcourue ou le déménagement ? Je trouve ça un peu dégueu: je perds mon emploi à Roanne, je passe pour un branleur quand je refuse une offre à Clermont ? S'il y a accompagnement pour le retour à l'emploi, comment est-il quantifié dans le cas de GMS ? Le profil correspond, ok (oublies la vanne sur les chiottes stp), la distance n'est pas rien car les gars ne vont pas tous poser le popotin derrière un clavier.

    Concernant la consommation intérieure, je comprends complètement qu'elle ne suffise pas telle quelle, qu'il faille une balance commerciale équilibrée pour compenser les investissements de l'Etat. Je signale juste que je parle de consommation énergétique, ce qui est spécifique pour deux raisons:
    - tu es certain que la consommation augmentera dans le temps, pas besoin de théorie ce serait t'insulter.
    - avec un nucléaire à 50% et 50% d'énergies renouvelables, tu peux avoir une production (comme aujourd'hui) supérieure à la consommation locale, permettant de vendre quelques GW à des pays limitrophes. Ca se fait déjà. ton investissement te rapporte du fric plus tard.

    Quand Roosevelt a lancé le new deal dans les années 30, c'était sur de grands travaux structurels qui ont fait exploser les interactions ensuite, pas sur la consommation au sens où on l'entend tous les jours. Je donne un exemple simple: combien d'années faut-il au tunnel sous la Manche pour être rentabilisé ? Quelle est la plus-value après amortissement ? Un exemple un peu plus vieux, le TGV: bien que la SNCF galère à équilibrer ses comptes (problème structurel du aux chemins de fers), le TGV a révolutionné les liaisons dans l'hexagone, donc l'activité, etc... c'est de cette consommation là dont je parle, pas du seuil d'efficacité de la consommation des ménages. Pour finir, je suggère de tenir compte de la limite de consommation des ménages quand un pouvoir allège les riches pour qu'ils restent, puisque:
    - la différence de pouvoir d'achat ne garantit pas une consommation supérieure équivalente par ceux-ci (en suivant la théorie).
    - s'ils se cassent en trouvant mieux ailleurs, ben... ils partent s'enrichir ailleurs --> plus ici. J'entends par là que personne n'est irremplaçable et que dans le pays le plus touristique du monde, avec la meilleure bouffe du monde et pas mal de décors sympas, un riche qui veut vraiment se barrer a complètement le droit de le faire. Plus tard, pas longtemps après, il y aura peut-être un remplaçant !

    Edit: le grand emprunt de Sarkozy, c'était pour financer quoi ?

    Edit 2 pour préciser mon intention:

    Je ne réfute pas le retrait de l'ISF en lui-même, je réfute son retrait en réduisant par compensation les aides de l'Etat aux pauvres, de façon aussi symétrique. Quand tu dis que personne n'est dupe sur la doctrine libérale du PR, je réponds qu'il a déclaré clairement qu'il voulait dépasser les clivages. Il ne s'est pas présenté en disant qu'il allait piquer la place à la droite (qui chasse plus loin), car il n'aurait pas eu autant de voix au premier tour s'il avait déclaré être plus libéral que le Modem. Je ne dis pas que je ne savais pas qu'il avait un penchant libéral, je dis qu'il a bossé dans un gouvernement précis et qu'il a présenté son programme comme centriste. J'attends un jeu d'équilibriste, pas de l'ultra-libéralisme décomplexé pendant que la droite classique galère.

    Précision pour le tunnel sous la Manche, le coût des chemins de fers ou toute structure majeure qui est en apparence très chère pour le contribuable: les gains directs ne sont pas toujours à hauteur des investissements, mais les gains indirects compensent au delà de l'investissement initial. La SNCF n'équilibre pas ses comptes, elle permet en revanche une activité humaine qui compense largement la perte initiale. Je dis juste ça pour insister sur l'investissement par un Etat qui lui permet plus tard de tirer des bénéfices: Sarkozy a été planté par la crise financière de 2008, que sa politique soit bonne ou mauvaise. Les emprunts qui servent à financer des dettes et compenser des banqueroutes sans remboursement ultérieur, peuvent effectivement être mal perçus plus tard. Dans quelles conditions et dans quel but a-t-il emprunté ? Peu importe. Pour le PR actuel, j'aurais préféré qu'il limite un peu les contraintes AUSSI pour les autres: puisque ça parle de salaire brut, à partir de combien on est riche, déjà ?
    Dernière modification par François-17 16/10/2017 à 00h52

  23. #132573
    ! Avatar de Upe
    Date d'inscription
    décembre 2006
    Messages
    21 314

    Par défaut

    François-17 tu ne veux pas me répondre ?

    Je suis réellement curieux de comprendre ce que tu as écrit (juste les passages que j'ai cité)
    Citation Envoyé par stadier Voir le message
    - Upe : ça tiendrait qu'à moi tu serais responsable des Sports sur Canal ...

  24. #132574
    Avatar de François-17
    Date d'inscription
    décembre 2006
    Localisation
    Lyon
    Messages
    599

    Par défaut

    Citation Envoyé par Upe Voir le message
    François-17 tu ne veux pas me répondre ?

    Je suis réellement curieux de comprendre ce que tu as écrit (juste les passages que j'ai cité)
    J'avais écrit une réponse un peu dégueulasse pleine d'animosité. Je répondrai demain, il est plus d'une heure du matin. Je posterai demain avec des mots un peu plus souples, pour bien t'expliquer la différence entre ma vision des gars qui ont fait avancer les droits des petites classes sociales, et ceux qui revendiquent aujourd'hui la défense des intérêts des autres (en commençant par leur gueule). Je n'ai pas une vision positive du syndicalisme en France, j'essaierai de te poser ça noir sur blanc pour qu'on observe ensemble QUI a apporté quoi et QUI profite de quoi dans les usines et les entrepôts.

    Bonne nuit.

  25. #132575
    Banni
    Date d'inscription
    mai 2012
    Messages
    11 651

    Par défaut

    Bien aimé la philosophie exposée par le président.

    Les journalistes était déconnectés et cherchés le buzz.

    L'expression "président des riches m'a fait bien rire".

    Impôts à 30% pour dès la tranche à 26 000 €

    Au final si on fait un calcul rapide pour un mec qui touche 40k, ça lui donne 29.5k en net, derrière on va lui tirer 3k d'impôts, auquel on rajoutera 2k certainement pour les taxes foncières et locales. Il lui reste donc 24.5k, auquel il va falloir retirer 20% de TVA, soit 22k.

    Donc un mec qui a 40k annuel gagne réellement 22k. L'état se prend donc 45% du salaire du mec, et 50% de salaire via les charges données par l'entreprise ...

    Si le mec négocie une pauvre augmentation de 1k annuel, il va sortir 0.7k en net, auquel il faut soustraire 0.2k d'impôt, et encore 20% de TVA. Ca fait en réel 0.4k

    Tu parles d'un pays pour les riches. Tout est fait dans ce pays pour encourager les gens à devenir des branleurs.

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas poster des nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas poster de réponses
  • Vous ne pouvez pas poster des pièces-jointes
  • Vous ne pouvez pas éditer vos messages
  •